NOUVELLES

Des Turques se moquent du vice-premier ministre sur les réseaux sociaux

30/07/2014 12:25 EDT | Actualisé 29/09/2014 05:12 EDT
Radio-Canada

En Turquie, une vague de rires et de sourires féminins déferle sur le web, en réaction aux récents propos du vice-premier ministre Bülent Arinç.

Un texte de Vincent Grou Twitter Courriel

Lundi, il a soutenu que par décence et pour protéger leur honneur, les femmes ne devraient pas rire aux éclats en public.

« La femme doit être chaste. Elle ne doit pas rire aux éclats devant autrui et ne pas avoir de comportement attirant. Elle doit préserver sa dignité en tout temps », a-t-il déclaré lors d'un discours prononcé à l'occasion de célébrations entourant la fin du ramadan.

Ses propos ont suscité de vives réactions et ont donné naissance à un mouvement sur les réseaux sociaux.

En guise de protestation, de nombreuses Turques ont publié en ligne des photos d'elles en train de s'esclaffer. Sur Twitter, ces clichés sont regroupés sous le mot-clé #kahkaha, qui signifie rire, en turc. Les mots-clés ironiques #direnkahkaha (résister au rire) et #direnkadin (résister aux femmes) sont également très populaires. Des dizaines de milliers de photos contenant ces mots-clés ont été envoyées depuis le début du mouvement, principalement sur Twitter et Instagram.

Cité hors contexte

Interrogé mercredi par le quotidien Hurriyet, Bülent Arinç a soutenu que cette citation avait été reprise hors contexte, et souligné qu'elle provenait d'un discours d'une heure trente. Au cours de son allocution, qui portait notamment sur le déclin de la moralité au pays, le vice-premier ministre a également écorché la popularité des téléphones mobiles et des voitures.

M. Arinç est le cofondateur du Parti de la justice et de la liberté (AKP), formation islamo-conservatrice du premier ministre, Recep Tayyip Erdogan. Les critiques du gouvernement accusent entre autres celui-ci de mettre en péril la séparation de la religion et de l'État.

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement Erdogan a maille à partir avec les médias sociaux. Plus tôt cette année, il avait ordonné le blocage de Twitter et de YouTube.

Des élections présidentielles auront lieu le 10 août en Turquie.

Manifestations en Turquie après l'explosion d'une mine de charbon, le 13 mai 2014