POLITIQUE

Des environnementalistes sont inquiets pour la protection des bélugas dans l'estuaire du Saint-Laurent

25/07/2014 04:46 EDT | Actualisé 25/07/2014 04:47 EDT
E R DEGGINGER via Getty Images

Des références à la création d'une zone de protection marine (ZPM) dans l'estuaire du Saint-Laurent ont disparu du site de Pêches et Océans Canada.

Cette zone devait être créée pour protéger les bélugas et autres mammifères marins qui fréquentent le secteur. Ce projet était à l'étude depuis 15 ans.

Le directeur général de la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP), Patrick Nadeau, craint que ce projet de créer une aire marine protégée dans l'estuaire du Saint-Laurent soit maintenant abandonné par Ottawa.

La zone envisagée s'étendait sur 6000 kilomètres carrés, soit de L'Isle-aux-Coudres à Métis-sur-Mer, en passant par Cacouna, où la compagnie TransCanada souhaite implanter un port pétrolier.

Patrick Nadeau soutient que le gouvernement fédéral a modifié les mentions au projet de zone protégée sur son site Internet et modifié le mandat du groupe de travail affecté à ce projet.

« Dans le vocabulaire gouvernemental, ce n'est pas du tout anodin comme changement et ça indique que le fédéral se désiste de ce projet là », mentionne Patrick Nadeau.

Sur le site du ministère des Pêches et des Océans (MPO), la zone de l'Estuaire est maintenant désignée comme site d'intérêt pour la création d'une ZPM.

« Aujourd'hui, le Canada se trouve derrière des pays comme la Chine ou comme la Russie en matière d'aires marines protégées. Tant mieux si le ministère réaffirme sa volonté de protéger ce site, mais c'est pas ce qu'on a cru comprendre après les modifications qu'ils ont apportées », ajoute M. Nadeau.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 100 espèces les plus menacées dans le monde