NOUVELLES

Wall Street hésite, tiraillée entre les résultats et l'Ukraine

23/07/2014 10:10 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

Wall Street hésitait mercredi matin, digérant un nouveau flot de résultats d'entreprises aux Etats-Unis, dans un contexte géopolitique toujours tendu: le Dow Jones cédait 0,17% mais le Nasdaq grappillait 0,26%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones lâchait 29,06 points, à 17.084,48 points, tandis que le Nasdaq gagnait 11,71 points, à 4.467,73 points.

L'indice élargi S&P 500 s'appréciait de 0,08% ou 1,63 point, à 1.985,16 points, après s'être hissé jusqu'à 1.987,46 points, un plus haut niveau historique en cours de séance.

La Bourse de New York avait accueilli avec le sourire mardi une première salve très importante de résultats d'entreprises dans le pays: le Dow Jones avait avancé de 0,36%, à 17.113,54 points, et le Nasdaq de 0,71%, à 4.456,02 points.

Les investisseurs hésitaient cependant le lendemain malgré de nouveaux comptes trimestriels globalement satisfaisants chez les grands noms du monde des affaires américain.

En effet, "la nouvelle selon laquelle deux avions de chasse ukrainiens ont été abattus mercredi dans l'Est ukrainien pèse sur l'allant des investisseurs", ont noté les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Ce nouvel accrochage exacerbait les tensions entre la Russie, accusée de soutenir les rebelles ukrainiens pro-russes, et les nations occidentales, six jours après le crash jeudi d'un avion de ligne malaisien avec 298 personnes à bord.

Il accentuait aussi les craintes de dérèglement de l'approvisionnement en énergie du marché européen de l'énergie, dont environ 30% des importations de gaz et de pétrole proviennent de Russie.

Du côté des entreprises, les opérateurs choisissaient de voir le verre à moitié plein pour le géant informatique Apple dont les bénéfices ont agréablement surpris malgré des revenus légèrement en-deçà des attentes.

Quant à son concurrent Microsoft, dont le titre est une valeur membre du Dow Jones, des ventes plus solides que prévu annoncées mardi ne réussissaient pas à occulter un bénéfice décevant.

Autre valeur de l'indice vedette de Wall Street, le titre du constructeur aéronautique Boeing était plombé par un chiffre d'affaires inférieur aux attentes malgré des prévisions annuelles revues en hausse.

Le marché obligataire progressait. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,451%, contre 2,466% mardi soir, et celui à 30 ans à 3,244% contre 3,252% en fin de semaine dernière.

ppa/sl/gde

PLUS:hp