NOUVELLES

USA: l'avion d'un pilote de 17 ans s'écrase au cours d'un tour du monde caritatif

23/07/2014 04:37 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

Un pilote américano-pakistanais de 17 ans, Haris Suleman, est mort mercredi dans le crash de son avion au large des îles américaines de Samoa, alors qu'il bouclait avec son père un tour du monde en 30 jours destiné à promouvoir l'enseignement des enfants pauvres.

Les secours étaient toujours à la recherche du père, qui reste porté disparu.

Daniel Moorani, directeur de la branche américaine de The Citizens Foundation, pour laquelle Haris Suleman et son père avaient entrepris leur tour du monde aérien, a confirmé à l'AFP l'accident mercredi: "nous avons été informés il y a deux heures et demies seulement. Nous sommes dévastés".

Un porte-parole de la NTSB, l'autorité américaine en charge des enquêtes sur les incidents aériens, a par ailleurs indiqué à l'AFP que les autorités américaines enquêtaient sur "un avion qui s'est écrasé à Pago Pago avec à son bord un jeune pilote", sans plus de détails.

Haris Suleman, qui n'était qu'à trois ou quatre étapes de la fin de son pari, aurait été s'il avait été à son terme le plus jeune pilote au monde à avoir réalisé un tour du monde aérien dans un avion mono-moteur : "il avait volé d'Indianapolis (nord des Etats-Unis) vers le Groenland, puis l'Egypte, le Pakistan, le Sri Lanka... Ils volaient des Iles Samoa américaines vers Fidji, il ne lui restait plus qu'une étape à Hawaï et la baie de San Francisco avant de rejoindre Indianapolis".

D'après M. Noorani, le corps de l'adolescent a été retrouvé et va être rapatrié aux Etats-Unis, mais celui de son père est toujours recherché.

Le site de la Citizens Foundation explique que Haris Suleman volait depuis l'âge de huit ans avec son père Babar. M. Noorani, qui ignore encore les circonstances de l'accident, a souligné que Haris et Babar Suleiman avaient "même pris de cours d'atterrissage en mer".

"C'était un magnifique jeune homme", a-t-il conclu.

Cet accident s'ajoute à une série noire pour l'aviation mondiale avec l'avion de Malaysian Airlines MH 17 qui s'est écrasé avec à son bord près de 300 personnes jeudi dernier et au moins 42 personnes décédées dans un autre accident d'avion mercredi à Taïwan.

ved/vog

PLUS:hp