NOUVELLES

Scandale alimentaire en Chine: le patron d'OSI s'excuse

23/07/2014 04:39 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

Le groupe agroalimentaire américain OSI, dont la filiale Shanghai Husi Food est au centre d'un scandale de viande avariée en Chine, a présenté ses excuses mercredi.

"Au nom de Husi et OSI, je présente mes sincères excuses à tous nos clients en Chine", écrit le PDG Sheldon Lavin dans un communiqué où il évoque des événements "complètement inacceptables" et s'engage "personnellement" à ce que "cela n'arrive plus jamais".

Les autorités de Shanghai ont fermé dimanche une usine de Husi qui aurait notamment mélangé de la viande avariée avec de la viande fraîche et ré-étiqueté des produits périmés.

Parmi les clients figuraient des géants de la restauration rapide comme McDonald's, Kentucky Fried Chicken (KFC), Pizza Hut (groupe Yum), Burger King, Papa John's Pizza, ainsi que Starbucks et 7-Eleven.

"Les autorités locales chinoises ont inspecté tous nos autres sites et n'ont pas trouvé de problèmes", assure encore M. Lavin, qui précise aussi que son groupe a immédiatement envoyé des experts sur place.

"OSI fournit de la nourriture saine et de qualité depuis plus de 100 ans, et il opère actuellement selon les normes les plus élevées dans 17 pays pour servir plus de 40 pays dans le monde. Ce qui arrive dans cette usine de Shanghai viole les principes fondamentaux de notre entreprises et nos valeurs", indique encore le PDG.

L'usine OSI de Shanghai, établie en 1996, employait plus de 500 ouvriers sur cinq lignes de production et préparait sous plusieurs formes de la viande de porc, de boeuf et de poulet, selon le site internet du groupe.

Au-delà de la Chine, le scandale touche le Japon, où McDonald's a confirmé que 20% de ses nuggets - morceaux de poulet panés - provenaient de l'usine de Shanghai.

soe/sl/bdx

MCDONALD'S

YUM! BRANDS

BURGER KING WORLDWIDE HOLDINGS

STARBUCKS

PLUS:hp