NOUVELLES

Quatre journalistes, dont un Britannique, disparus dans l'est de l'Ukraine selon Moscou

23/07/2014 11:10 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

Le ministère russe des Affaires étrangères s'est inquiété mercredi de la disparition de quatre journalistes, dont un journaliste britannique de la chaîne pro-Kremlin en anglais RT, retenus selon lui par l'armée ukrainienne.

"Dans la nuit du 22 au 23 juillet, quatre journalistes, dont le correspondant pigiste de RT - le citoyen britannique Graham Phillips - et le cadreur de l'agence de presse Anna News ont disparu dans la zone de combats de l'est de l'Ukraine", a indiqué dans un communiqué le ministère.

Il n'a pas précisé l'identité des deux autres journalistes.

"Selon nos informations, ils sont maintenus en captivité par les forces ukrainiennes", a-t-il précisé, appelant à leur libération immédiate.

RT (acronyme pour Russia Today, son ancien nom) avait auparavant indiqué avoir perdu le contact avec Graham Phillips.

Le Britannique, très actif sur Twitter, avait indiqué sur le réseau social mardi soir "être près de l'aéroport de Donetsk car on dirait que ça va être une nuit agitée ici".

"Nous lui avons demandé de ne pas y aller car c'était extrêmement dangereux", raconte la chaîne, qui a reçu dans la nuit de mardi à mercredi un message disant "All is fine" ("Tout va bien") de la part du journaliste, avant de perdre contact avec lui.

"Nous sommes très inquiets à son propos. Nous le cherchons partout. Il a été vu la dernière fois vers minuit près des positions ukrainiennes proche de l'aéroport", a confié à un journaliste de l'AFP un des responsables du service de presse de la République populaire de Donetsk.

Fin mai, le Britannique avait déjà été interpellé par les services spéciaux ukrainiens pendant 36 heures alors qu'il prenait des photos à un poste de contrôle près de Marioupol, dans le sud-est de l'Ukraine.

Les enlèvements ou les arrestations de journalistes dans l'est de l'Ukraine sont fréquents depuis le début de la crise opposant séparatistes prorusses et forces loyalistes dans l'est de l'Ukraine.

Anton Skiba, photographe pour la chaîne de télévision américaine CNN, aurait aussi été enlevé mercredi à Donetsk, selon l'ambassadeur des Etats-Unis en Ukraine, Geoffrey Pyatt, qui a demandé sur Twitter à ce que "les séparatistes cessent les kidnappings".

dt-ml-all/gmo/fw

PLUS:hp