NOUVELLES

Portugal: le gouvernement ouvre la voie au classement au patrimoine culturel des 85 Miro

23/07/2014 03:41 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

Le gouvernement portugais a lancé mercredi un inventaire en vue d'un éventuel classement au patrimoine culturel de la collection de 85 oeuvres de l'artiste espagnol Joan Miro, dont la sortie du pays a été bloquée par la justice.

La collection, qui appartient à l'État portugais depuis la nationalisation de la banque BPN en 2008, devait être vendue aux enchères à Londres par Christie's pour renflouer les caisses de l'État.

L'opposition de gauche, qui dénonçait une "vente au rabais" du patrimoine du pays, s'est réjouie de l'ouverture de la procédure. C'est "une capitulation" du gouvernement, s'est félicitée la députée socialiste Gabriela Canavilhas, ancienne ministre de la Culture.

La Direction générale du patrimoine culturel, en charge de l'inventaire, devra désormais déterminer si les oeuvres doivent être classées au patrimoine culturel, ce qui aurait pour effet de compliquer leur sortie du Portugal.

Le tribunal administratif de Lisbonne avait décidé fin avril de bloquer la sortie du pays de la collection dans le cadre d'une procédure en référé déclenchée par le ministère public "en défense du patrimoine culturel".

La vente aux enchères prévue pour juin, avait ainsi dû été reportée, après avoir été annulée une première fois en février en raison de démêlés judiciaires au Portugal.

Christie's a estimé la valeur globale des 85 oeuvres de Miro à plus de 30 millions de livres (36,4 millions d'euros), présentant l'ensemble comme l'"une des plus vastes et impressionnantes collections de l'artiste jamais mises aux enchères".

ode/bh/ai

PLUS:hp