POLITIQUE

Comme promis, Léo Bureau-Blouin fait des dons dans son ancienne circonscription

23/07/2014 04:33 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT
PC

L'ex-député péquiste Léo Bureau-Blouin est retourné mercredi dans son ancienne circonscription de Laval-des-Rapides pour y distribuer des chèques à des organismes communautaires.

Un texte de Vincent Champagne Twitter Courriel

Lorsqu'il occupait ses fonctions de député et d'adjoint à la première ministre pour les dossiers jeunesse, M. Bureau-Blouin versait 25 % de son salaire à la fondation qui porte son nom, soit environ 25 000 $ par année.

Il avait créé un comité consultatif, présidé par l'ex-premier ministre Bernard Landry, pour l'aider à choisir les organismes de Laval-des-Rapides à qui il distribuait ces sommes.

« Je n'avais pas eu le temps avant l'élection de verser tous ces fonds », a-t-il expliqué. « Je viens avec un rôle différent cette fois-ci, sans mon chapeau de député. Pour moi, c'était vraiment important de venir terminer le travail ». 

Le Centre de pédiatrie sociale de Laval a ainsi reçu un chèque de 5000 $ pour soutenir un camp de jour destiné à des jeunes défavorisés. Cette aide est plus que bienvenue pour les organisateurs, puisqu'elle compensera la perte d'une subvention.

Le Bureau d'aide et d'assistance familiale Place Saint-Martin a quant à lui reçu un don de 3000 $ pour acheter du matériel éducatif.

Il reste encore des fonds pour soutenir un ou deux autres organismes, a indiqué M. Bureau-Blouin, qui fera les annonces plus tard. 

La fondation est là pour rester

Questionné sur l'avenir de sa fondation une fois les coffres vidés, M. Bureau-Blouin a fait savoir qu'il avait l'intention de poursuivre ses activités sous une autre forme.

« Après avoir quitté mes fonctions de député, les revenus sont moins au rendez-vous. C'est plus difficile de me dévouer à la cause philanthropique. Cependant, j'aimerais bien garder cette fondation. Bien sûr, ce sera avec des dons plus modestes », a dit M. Bureau-Blouin.

Il n'exclut pas la tenue d'activités de financement pour regarnir les coffres de la fondation. Mais pour le moment, il se consacre à ses études de droit et à son nouveau poste de président du comité national des jeunes du Parti québécois.

INOLTRE SU HUFFPOST

Qui pourrait prétendre à la chefferie du PQ?