NOUVELLES

Le chômage au plus bas en Russie malgré la crise

23/07/2014 08:43 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

Le chômage recule en Russie, pourtant au bord de la récession, au point d'atteindre un record de faiblesse à 4,9%, selon des statistiques officielles publiées mercredi.

Le nombre de sans emploi s'élevait en juin à 3,7 millions de personnes, soit 0,4% de moins qu'un mois plus tôt, a indiqué l'institut des statistiques Rosstat.

Le taux de chômage s'est maintenu à 4,9%, niveau sans précédent auquel il était tombé en mai.

L'économie russe subit pourtant un fort ralentissement accentué par les sanctions occidentales liées à la crise ukrainienne et n'a évité que de justesse d'entrer en récession au deuxième trimestre avec une croissance nulle par rapport au premier, selon les estimations du gouvernement. Les statistiques officielles pour cette période n'ont pas encore été publiées.

Mais pour l'économiste Chris Weafer, de Macro Advisory, "le ralentissement de l'économie est causé par les grosses industries gérées ou régulées par l'État, qui ne réduisent pas le nombre d'employés (...) pour des raisons politiques et sociales". En revanche, "pour les petites et moyennes entreprises, la croissance reste très bonne", ajoute-t-il, interrogé par l'AFP.

Ces chiffres ont en outre une explication "structurelle: le nombre de travailleurs baisse en Russie (...) en raison de la faiblesse de la natalité à la fin des années 1980 et dans les années 1990", un mouvement qui devrait se poursuivre pendant encore une dizaine d'années, poursuit M. Weafer.

"Le taux de chômage pourrait encore baisser et entraîner un problème de ressources pour l'économie", prévient-il.

gmo/pop/fw

PLUS:hp