NOUVELLES

Irak: Washington réfléchit toujours à d'éventuelles frappes contre les jihadistes

23/07/2014 03:15 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis estiment que grâce à leur soutien aérien les forces de sécurité irakiennes sont parvenues à freiner l'avancée des jihadistes dans le nord du pays, mais hésitent toujours à mener des raids aériens contre ces militants.

Selon un haut diplomate américain, Brett McGurk, l'appui des Etats-Unis, avec notamment une surveillance aérienne constante ces dernières semaines, a permis à l'armée irakienne d'enrayer l'offensive des jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Les appareils américains effectuent une cinquantaine de sorties par jour pour des missions de renseignement et de surveillance au-dessus de l'Irak: "Nous avons maintenant une meilleure idée de ce qui se passe et à la lumière de ces informations nous allons pouvoir prendre des décisions", a dit M. McGurk devant des élus du Congrès, au retour d'un voyage de sept semaines sur place.

En revanche, Washington hésite toujours à répondre à la demande des autorités irakiennes, qui aimeraient voir les Etats-Unis effectuer des frappes contre les militants de l'EIIL à l'aide de drones armés.

Le diplomate a convenu de "l'incompétence" des chefs de l'armée irakienne dans le nord du pays, mis en déroute très rapidement au début de l'offensive des extrémistes sunnites. Ces chefs ont depuis été renvoyés et remplacés, a souligné M. McGurk.

"Mais nous avons aussi trouvé des unités très professionnelles et très investies, et c'est dans notre intérêt je crois de soutenir ces unités", a noté le diplomate.

Celui-ci a indiqué que le général américain Lloyd Austin allait à son tour se rendre en Irak à partir de jeudi pour "évaluer davantage la situation et voir de quelle manière concrète l'assistance américaine sera la plus efficace".

Quelque 220 conseillers militaires américains avaient effectué un audit de l'armée irakienne en juin. Leur rapport indiquait que seules la moitié des forces irakiennes étaient jugées dignes de recevoir des conseils des Américains.

jkb/bdx/vog

PLUS:hp