NOUVELLES

GB: un gobeur de poissons rouges condamné

23/07/2014 02:23 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

La société royale de protection des animaux (RSPCA) a obtenu une nouvelle victoire mercredi dans sa lutte contre ceux qui s'amusent à ingurgiter des poissons rouges vivants, avec la condamnation d'un jeune britannique, trahi par la vidéo de son acte sur Facebook.

Jack Blowers, 20 ans, a été condamné par un tribunal de Lowesoft (sud est de l'Angleterre) à une amende de 200 livres (254 euros) et à 600 livres (750 euros) de frais de justice, pour avoir délibérément gobé deux poissons rouges -avant de les régurgiter- suite à un défi sur Facebook.

Le tribunal lui a également interdit de s'occuper d'un animal pendant douze mois, qualifiant son acte de "cruel, d'irréfléchi et de stupide".

Le jeune homme était allé chercher les deux poissons rouges dans une boutique en février dernier afin de répondre à une Neknomination, un défi sur Facebook.

Un ami l'avait alors filmé en train de remplir un verre avec de l'eau, du gravier, les deux invertébrés et de la nourriture pour poisson, avant de boire le contenu du verre.

Il avait ensuite posté la vidéo sur le célèbre réseau social.

Après les avoir régurgités dans des toilettes, Blowers les a placés dans un aquarium chez sa grand-mère.

"Dans ce cas, le défi était clairement d'avaler ces poissons rouges vivants", a précisé le procureur, soulignant qu'à ce jour ils seraient toujours vivants.

L'avocat de Blowers a expliqué que son client ne savait pas qu'un tel acte était illégal, étant donné que "nous mangeons tous du poisson et que "nous faisons cuir des homards vivants".

"C'était une blague stupide qui m'a coûté beaucoup d'argent. Je ne vais pas recommencer, mais ma famille est rassurée que je ne l'ai pas fait sous l'mprise de l'alcool", a réagi le jeune homme, à l'extérieur de la salle d'audience.

La société royale de protection des animaux (RSPCA)a engagé en début d'année une campagne contre cette pratique dérivée du "Neknominate", qui consiste à lancer des défis sur le net, invitant des internautes à imiter leur geste.

Plusieurs cas similaires à celui de Blowers ont été recencés en Grande-Bretagne, comme celui de Gavin Hope condamné à une amende en avril dernier.

Cet agent commercial de 22 ans s'était fait filmer lors du réveillon du Nouvel an en train d'avaler une pinte de bière épicée de Tabasco, de tequila, d'un oeuf frais et de nourriture pour poissons, avant d'engloutir dans la foulée l'animal encore frétillant.

Une pratique "cruelle", condamnant l'animal à une mort lente en raison de l'effet conjugué d'un manque d'oxygène, d'un taux d'acidité (pH)élevé et de l'alcool absorbé", avait alors expliqué l'inspecteur en chef de la RSPCA, Michelle Charlton, citant le rapport d'un vétérinaire.

ll/sds/gg

PLUS:hp