NOUVELLES

Cuba et la Chine donnent un nouvel élan à leur coopération économique

23/07/2014 08:46 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

Cuba et la Chine ont donné un nouvel élan à leur coopération économique avec la signature mardi de 29 accords couvrant un vaste champ d'activités et exprimant la "confiance" de Pékin dans le développement de son allié communiste, selon le président chinois Xi Jinping.

"La partie chinoise est pleine de confiance dans le développement futur des relations entre notre pays et Cuba, et nous serons toujours de bons amis, camarades et frères de Cuba", a affirmé Xi Jinping à La Havane en recevant la plus haute distinction cubaine des mains de son homologue cubain Raul Castro.

Le président chinois, qui doit achever sa visite de deux jours à Cuba par un passage mercredi à Santiago de Cuba, à l'extrême-sud de l'île, a été reçu avec les plus hauts honneurs militaires et décoré de l'ordre José Marti, avant d'assister à la conclusion de 29 accords bilatéraux.

Finances, industrie et mines, pétrole et énergies renouvelables, santé et biotechnologie, télécommunications, internet et télévision numérique, agriculture, environnement, éducation : peu de domaines échappent au champ de coopération renforcée entre les deux pays.

Les accords prévoient notamment un crédit à taux zéro pour la modernisation du port de Santiago de Cuba, la fourniture de nickel à la Chine, l'exploration pétrolière dans le golfe du Mexique, la création d'une ferme expérimentale, diverses donations aux institutions publiques cubaines, et jusqu'à la création d'une entreprise mixte pour construire des terrains de golf.

Le président chinois a également été reçu par le leader historique de la Révolution cubaine, Fidel Castro, qui fêtera ses 88 ans le 13 août et qui a légué le pouvoir à son frère Raul en 2006 pour des raisons de santé.

Le président chinois a offert à Fidel Castro un buste de bronze de 175 kilos représentant le Père de la Révolution cubaine dans sa jeunesse.

Dans un long article publié mardi, Fidel Castro avait décrit comme "une des plus grandes prouesses de l'histoire humaine", les tournées réalisées en Amérique latine par le président chinois et quelques jours plus tôt par le président russe Vladimir Poutine.

Parallèlement à la visite du président chinois, une centaine d'hommes d'affaires chinois se trouvaient à La Havane pour étudier les opportunités d'investissements à la lumière de la nouvelle loi sur l'investissement étranger entrée en vigueur à Cuba fin juin.

Ces investissements concernent surtout la nouvelle zone de développement du mégaport de Mariel inauguré en janvier.

Malgré l'introduction depuis quatre ans de réformes visant à "actualiser" un modèle économique suranné, Cuba connaît un manque critique d'investissements qui limite son développement.

La Chine est le deuxième partenaire économique de Cuba, derrière le Venezuela, et son premier bailleur de fonds.

fj-jhd/ih

PLUS:hp