NOUVELLES

Varsovie plaide pour un renforcement de la défense collective de l'Otan en Europe de l'Est

22/07/2014 06:57 EDT | Actualisé 21/09/2014 05:12 EDT

Le président polonais Bronislaw Komorowski a plaidé mardi pour un renforcement de la défense collective de l'Otan aux frontières orientales de l'Alliance, dans un contexte de crise entre la Russie et l'Ukraine.

"L'Otan doit retourner au principe de garantie effective de la défense collective de ses membres. Il faut renforcer la frontière orientale de l'Alliance", a déclaré M. Komorowski en présence de ses homologues de huit autres pays d'Europe centrale et orientale réunis à Varsovie pour concertation avant le sommet de l'Otan en septembre et sur la situation dans l'Ukraine voisine.

"Une présence des forces militaires de l'Otan dans notre région, une présence continue, visible et adéquate à la situation devrait être un élément de ce processus" ainsi "que le développement des infrastructures militaires de l'Otan" dans cette région, a-t-il précisé.

"Le président américain Barack Obama a exprimé sa volonté de soutenir nos postulats pour le renforcement de la défense de l'Otan dans l'est" de l'Europe, s'est félicité le président Komorowski qui avait eu, plus tôt dans la matinée, un entretien téléphonique avec son homologue américain.

Les pays baltes et la Pologne inquiètes pour leur sécurité depuis l'éclatement de la crise en Crimée, qui s'est soldée par son annexion par la Russie, ont demandé aux pays de l'Alliance de renforcer leur dispositifs dans leur région.

Des avions militaires et des soldats ont été déployés dans le cadre d'exercices militaires de l'Otan en Pologne et dans les pays baltes, notamment par les Etats-Unis et la France.

Lors de sa dernière visite à Varsovie en juin, M. Obama avait pour sa part annoncé un plan de sécurité d'un milliard de dollars "pour rassurer l'Europe", prévoyant le déploiement de nouvelles forces américaines, terrestres, aériennes et navales, en Europe de l'Est.

mc/ea/abk

PLUS:hp