NOUVELLES

Une ONG du Golfe dénonce le retrait de la citoyenneté à des opposants au Koweït

22/07/2014 12:36 EDT | Actualisé 21/09/2014 05:12 EDT

Une groupe de défense des droits de l'Homme dans le Golfe a condamné mardi la décision du Koweït de retirer leur nationalité à des opposants, soulignant que de telles mesures alimentent les tensions entre la population et les dynasties régnantes.

"Nous condamnons de telles politiques (...) et rappelons aux familles régnantes que la population ne fait pas partie de leurs biens", a indiqué le Forum du Golfe pour des sociétés civiles, un groupe d'intellectuels libéraux, dans un communiqué.

Lundi, le gouvernement du Koweït a déchu de leur nationalité le propriétaire d'une chaîne de télévision proche de l'opposition et un ex-député ainsi que des membres de leurs familles, dans ce qui semble être une campagne de répression visant les dissidents.

Le Forum a indiqué que des mesures similaires avaient été prises par Bahreïn et les Emirats arabes unis, qui appartiennent avec le Koweït, l'Arabie saoudite, Oman et le Qatar au Conseil de coopération du Golfe (CCG).

Ces actions ont été prises "en violation des traités internationaux signés par les Etats du Golfe", souligne le Forum, qui estime qu'elles vont "alimenter encore davantage les tensions, sans faire peur aux militants".

"Cela va seulement approfondir les différences entre la population et les familles dirigeantes", juge-t-il, en soulignant que "les choses pourraient atteindre un point de non-retour".

oh/ak/cco/hj

PLUS:hp