NOUVELLES

Un scandale de viande avariée en Chine gagne le Japon

22/07/2014 07:17 EDT | Actualisé 21/09/2014 05:12 EDT

Un scandale de viande périmée vendue par une unité chinoise du fournisseur alimentaire OSI a atteint le Japon, McDonald's confirmant mardi que cette usine chinoise --désormais fermée-- a vendu des Chicken McNuggets à ses restaurants nippons.

Les autorités à Shanghai ont fermé dimanche une usine du groupe OSI --un fournisseur de McDonald's et KFC (Kentucky Fried Chicken) en Chine-- qui aurait notamment mélangé de la viande avariée avec de la viande fraîche et ré-étiqueté des produits périmés, selon l'enquête d'une chaîne de télévision locale.

Un porte-parole de McDonald's à Tokyo a indiqué à l'AFP qu'environ 20% des McNuggets (morceaux de poulet panés) de la chaîne au Japon provenaient de l'usine de Shanghai, et que leur vente était suspendue depuis lundi.

Un sixième des restaurants McDonald's japonais, soit environ 500 d'entre eux, avaient temporairement arrêté de vendre des McNuggets en attendant que la firme se trouve d'autres fournisseurs, a-t-il ajouté.

La police chinoise interrogeait mardi "plusieurs" employés de la filiale d'OSI Shanghai Husi Food Co., a par ailleurs rapporté le journal Shanghai Daily, alors que la télévision locale a indiqué que ces responsables avaient été placés "sous contrôle".

Contactées par l'AFP, les autorités à Shanghai n'ont pas donné suite.

Parallèlement, l'administration chinoise chargée du contrôle de la qualité de la nourriture et des médicaments a ordonné une enquête dans toutes les usines OSI du pays, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

L'usine OSI de Shanghai, établie en 1996, employait plus de 500 ouvriers sur cinq lignes de production et fournissait de la viande de porc, de boeuf et de poulet, selon le site internet du groupe.

OSI fournit les restaurants McDonald's chinois depuis 1992, a-t-il également indiqué.

La société américaine s'est déclaré lundi "consternée" par les faits reprochés par la presse chinoise et a annoncé la formation d'une équipe chargée d'enquêter sur ce dossier.

McDonald's en Chine a déclaré dans un communiqué avoir "immédiatement" arrêté d'utiliser la production de cette usine et le groupe de restauration Yum a indiqué que ses restaurants KFC et Pizza Hut avaient également cessé de servir de cette viande.

La chaîne américaine Starbucks a elle confirmé que l'usine lui fournissait du poulet, mais a indiqué avoir retiré le produit de la vente dans 12 provinces et une grande municipalité en Chine. Burger King, un autre client d'OSI, a annoncé avoir également retiré la viande de ses restaurants.

Dans un éditorial, le journal Global Times a accusé McDonald's et le groupe de restauration Yum d'avoir échoué à contrôler le niveau de qualité de leurs fournisseurs.

"Les marques internationales connues n'ont pas eu une attitude loyale envers les consommateurs chinois", a indiqué ce quotidien officiel, connu pour son nationalisme.

"Peut-être pensaient-elles que le marché chinois était une espèce de jungle et que des services +à peine satisfaisants+ conviendraient en Chine".

L'agence de presse officielle Chine nouvelle a accusé OSI et les chaînes de restauration rapide internationales de faire deux poids deux mesures en termes de sécurité alimentaire.

La Chine est régulièrement confrontée à des scandales alimentaires. Parmi les affaires les plus retentissantes figurent des huiles de cuisine recyclées, des oeufs teintés avec des colorants nocifs, des champignons cancérigènes, du tofu (pâte de soja) contrefait, du vin frelaté ou du porc au clenbuterol, un anabolisant.

Le scandale le plus marquant reste celui du lait contaminé à la mélamine qui, en 2008, avait provoqué la mort de six enfants et rendu malades 300.000 autres.

Ce scandale éclate alors que les autorités chinoises ont depuis un an ciblé divers groupes étrangers dans plusieurs secteurs, des médicaments au lait infantile, en dénonçant des prix élevés et des pratiques commerciales soi-disant déloyales.

bxs-si-bur/seb

MCDONALD'S

YUM! BRANDS

GLAXOSMITHKLINE

PLUS:hp