NOUVELLES

Les négociations "seule voie" possible dans le dossier du nucléaire (Rohani)

22/07/2014 07:51 EDT | Actualisé 21/09/2014 05:12 EDT

Le président Hassan Rohani a estimé mardi que les négociations avec les grandes puissances étaient la "seule voie" possible pour parvenir à une solution avec l'Occident dans le dossier du programme nucléaire iranien.

Cette déclaration intervient alors que l'Iran et les grandes puissances se sont quittés la semaine dernière à Vienne après avoir décidé de se donner quatre mois supplémentaires, jusqu'au 24 novembre, pour parvenir à un accord définitif sur le programme nucléaire de Téhéran.

"Les négociations sont la seule voie qui se présente et nous espérons que ces négociations soient un succès", a déclaré M. Rohani cité par l'agence officielle Irna.

Les pays du 5+1 (Russie, Grande-Bretagne, États-Unis, France, Chine et Allemagne) veulent de fermes garanties sur la vocation civile du programme nucléaire iranien, en échange d'une levée des sanctions. La République islamique a toujours nié vouloir se doter de l'arme atomique.

Dimanche, un influent député iranien s'est réjoui de la prolongation des négociations sur le programme nucléaire de Téhéran, affirmant qu'elle montrait la volonté mutuelle des parties engagées dans les pourparlers à parvenir à un accord global.

Un des points d'achoppement des négociations est l'enrichissement de l'uranium, qui sert à alimenter les centrales nucléaires pour la production d'électricité mais aussi -poussé à un niveau élevé- à la fabrication d'une arme atomique.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a estimé dans un rapport consulté lundi par l'AFP que l'Iran avait dilué entièrement son problématique stock d'uranium enrichi à 20% et rempli ainsi les engagements pris dans l'accord intérimaire de novembre avec les grandes puissances.

mod/adm/sw/hj

PLUS:hp