NOUVELLES

Grand Splash: les Montréalais se mouillent pour un meilleur accès au fleuve (VIDÉO)

22/07/2014 10:54 EDT | Actualisé 22/07/2014 10:54 EDT

Des dizaines de personnes ont sauté dans les eaux du Saint-Laurent, au Vieux-Port de Montréal, pour promouvoir un meilleur accès de la population au fleuve.

Les organisateurs de la 11e édition annuelle du Grand Splash rappellent que l'eau du fleuve est propice à la baignade à plusieurs endroits, mais que ce sont les accès qui posent problème.

Le chef de Projet Montréal Richard Bergeron, qui a pris part à la saucette lui aussi, rappelle qu'il y a déjà eu 26 plages sur l'île dans les années 40.

«L'un des plaisirs des Montréalais, au début au siècle, c'était d'aller à la plage le samedi et le dimanche, explique l'urbaniste de formation. L'eau est bonne, rien ne nous empêche d'en profiter, sauf l'absence de volonté politique.»

Pour l'instant, une plage est prévue à Pointe-aux-Trembles à l'été 2016. L'arrondissement de Verdun pourrait aussi aménager une plage à temps pour le 375e anniversaire de la Ville de Montréal, en 2017.

D'autres projets sont aussi sur la table, souligne Chantal Rouleau, responsable de l'eau au comité exécutif de la Ville. Elle dit être en contact avec les maires des différents arrondissements pour avoir accès au fleuve «de façon permanente».

«Je n'ai pas envie qu'on continue indéfiniment à tenir cet événement chaque année et qu'il ne se passe rien», réplique Richard Bergeron.

Un Quai de l'Horloge réinventé?

Malgré l'enthousiasme des participants du Grand Splash, un bassin de baignade dans le Vieux-Port n'aura pas lieu de sitôt en raison du manque d'infrastructures, confirme Chantal Rouleau.

Un constat que rejette Richard Bergeron, qui estime qu'un bassin flottant au Quai de l'Horloge pourrait être installé d'ici la fin de l'été. Le concept a remporté beaucoup de succès à Copenhague, au Danemark.

La baignade est interdite à la plage urbaine du Quai de l'Horloge depuis son ouverture en 2012.

INOLTRE SU HUFFPOST

7 sites montréalais abandonnés