POLITIQUE

Les députés ukrainiens en viennent aux mains après un débat enflammé (VIDÉO)

22/07/2014 12:13 EDT | Actualisé 22/07/2014 12:13 EDT

Peu importe l'intensité des débats à la période des questions à Ottawa, les députés canadiens n'en viennent pas aux poings.

Mais en Ukraine, oui. Avec le climat politique qui règne actuellement, difficile de s'imaginer des échanges cordiaux. Le député du parti d’extrême droite Svoboda, Oleg Tiagnybok, a tenu un vote pour destituer Yuri Levcheko, du Parti des régions. Ce dernier a répliqué que le parti de Tiagnybok «tue ses citoyens», et s'en suivit une chicane généralisée.

Y a-t-il eu pareille «job de bras» à la Chambre des communes? Non. Mais en 2012, le conservateur Peter Van Loan et le chef du NPD Thomas Mulcair avaient eu des échanges musclés qui ont presque viré en bataille après que Van Loan ait confronté le leader du NPD Nathan Cullen sur une erreur procédurale.

Les néodémocrates avaient blâmé Van Loan, qui avait usé de langage coloré avec Cullen, ce après quoi Mulcair serait intervenu pour lui dire de cesser de «menacer» son leader en Chambre. Les conservateurs disent que c'est plutôt le chef du NPD qui crié des injures.

Encore aujourd'hui, la pseudo-confrontation à Ottawa fait rire d'elle.