NOUVELLES

Le thé rouge sud-africain, appellation protégée dans l'UE

21/07/2014 02:19 EDT | Actualisé 20/09/2014 05:12 EDT

Le rooibos, un thé rouge unique à l'Afrique du Sud, va bénéficier d'une appellation protégée dans l'Union européenne, a indiqué lundi le ministre sud-africain du Commerce et de l'Industrie.

"C'est les producteurs de rooibos d'Afrique du Sud qui auront la propriété de ce nom particulier, et ce terme ne sera applicable qu'à des produits qui viennent de chez nous et sont approuvés par nous", a déclaré le ministre Rob Davies, selon l'agence Sapa.

Couramment appelé "thé rouge", le rooibos est une plante qui ne contient pas de théine. Il donne en infusion une boisson agréable, légèrement sucrée, renommée pour ses bienfaits pour la santé. Il contient des antioxydants qui sont bénéfiques notamment pour la peau, et il renforce les défenses immunitaires.

Il ne pousse que dans le Cederberg, dans l'arrière-pays du Cap. Le chiffre d'affaires de la filière n'est pas énorme, de l'ordre de 500 millions de rands par an (35 millions d'euros), dont 45% partent à l'exportation.

Mais le pays y est très attaché, et M. Davies s'était ému l'an dernier quand une société basée à Paris a demandé à l'Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) français de déposer douze marques contenant le mot "rooibos" ou "rooibos tea" (en anglais).

Outre le rooibos, un nouvel accord de partenariat économique entre l'UE et la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) prévoit la protection en Europe du honeybush, un autre thé de ma région du Cap, de l'agneau du Karoo (le vaste plateau aride du sud-ouest du pays) et de certaines appellations de vins sud-africains.

En échange, l'UE a obligé les Sud-Africains à faire une petite concession sur la feta, selon M. Davies: Les laiteries sud-africaines qui en produisent déjà pourront continuer à utiliser le nom du célèbre fromage grec sur le marché local, mais pas les nouveaux entrants.

L'accord entre l'UE et la SADC prévoit entre autres que le volume de vins sud-africains exporté vers l'Europe sans droits de douane va passer de 47 à 110 millions de litres par an.

liu/sba

PLUS:hp