NOUVELLES

Hollande : la livraison du 2e Mistral conditionnée à l'attitude de la Russie

21/07/2014 05:49 EDT | Actualisé 20/09/2014 05:12 EDT

La livraison du 2e navire Mistral à la Russie "dépendra de l'attitude" de Moscou dans le conflit ukrainien, a averti lundi soir le président François Hollande devant des journalistes.

S'agissant du premier bâtiment Mistral, "le marché a été conclu en 2011, le bateau est quasiment achevé et doit être livré en octobre", a-t-il déclaré lors d'un dîner à Paris avec l'Association de la presse présidentielle.

"Le reste du contrat pourra-t-il être honoré" avec la livraison du 2e Mistral? "Cela dépendra de l'attitude de la Russie, je le dis très clairement. Mais à ce stade, il n'y a pas de sanction décidée qui nous obligerait à renoncer" à ce contrat, a-t-il dit.

"Et s'il devait y avoir des sanctions, cela interviendrait au niveau du Conseil européen et ça ne porterait que sur du matériel à venir. On n'en est pas là. On verra si les Russes se comportent mal" mais, a-t-il souligné, "Poutine est plutôt sur l'idée de faire des propositions politiques"

Concernant la livraison du 1er Mistral, le chef de l'Etat a assuré qu'en tout état de cause, elle aurait bien lieu. "Les Russes ont payé. Il faudrait qu'on rembourse 1,1 milliard d'euro" si le bateau n'était pas livré.

swi-frd/jeb

PLUS:hp