NOUVELLES

Gaza/Israël: blocus et nombreuses opérations israéliennes

21/07/2014 12:11 EDT | Actualisé 20/09/2014 05:12 EDT

Rappel des dates-clés de la bande de Gaza, enclave palestinienne sous blocus depuis 2006 et théâtre de nombreuses opérations menées par l'armée israélienne depuis son retrait unilatéral en 2005:

- 12 sept 2005: Trois semaines après le démantèlement de la dernière colonie dans la bande de Gaza, l'armée israélienne retire son dernier soldat, conformément au plan de désengagement unilatéral du Premier ministre Ariel Sharon, mettant fin à 38 ans d'occupation.

Israël va garder un contrôle de l'espace maritime, aérien, des frontières terrestres de ce territoire à l'exception d'une dizaine de kilomètres entre Gaza et l'Egypte.

- 28 juin/26 nov 2006 : Cinq mois d'opérations israéliennes pour retrouver le soldat israélien Gilad Shalit, enlevé en juin et libéré en octobre 2011 en échange d'un millier de prisonniers palestiniens. Plus de 400 Palestiniens sont tués.

Lors de la première partie de l'opération baptisée "pluies d'été", jusqu'à fin octobre, une soixantaine de responsables du Hamas, dont plusieurs ministres et des dizaines de députés, ont été arrêtés, alors qu'un blocus est imposé à l'enclave.

Du 1er au 7 nov, l'opération "Nuages d'automne" vise la ville de Beit Hanoun (nord de Gaza), dans laquelle 56 Palestiniens, pour la moitié des combattants, ont été tués.

Le 26 novembre, l'armée israélienne met fin à cinq mois d'opérations.

- 15 juin 2007: Le Hamas, qu'une lutte meurtrière oppose au Fatah depuis sa victoire électorale et son accession au gouvernement en mars 2006, prend le contrôle de la bande de Gaza, après avoir mis en déroute les forces fidèles au président Mahmoud Abbas.

Israël renforce son blocus contre Gaza.

- 27 fév-3 mars 2008: Opération "Hiver chaud" lancée en riposte à la mort d'un Israélien par un tir de roquette palestinien: plus de 120 Palestiniens tués. Les violences avaient néanmoins continué -tirs de roquettes et attaques israéliennes- faisant des centaines de morts palestiniens jusqu'à la conclusion en juin d'une trêve.

- 27 déc 2008-18 jan 2009: Opération "Plomb durci". Israël lance une offensive dévastatrice, aérienne puis terrestre, avec pour objectif de mettre fin aux tirs de roquettes. 1.440 Palestiniens, en majorité des civils, et 13 Israéliens tués.

En septembre, un rapport, présenté par Richard Goldstone, président d'une mission d'enquête de l'ONU, accable Israël, l'accusant, avec les groupes armés palestiniens, d'avoir commis des crimes de guerre et peut-être des crimes contre l'humanité.

- 31 mai 2010: Un ferry turc, un des six bateaux qui transportaient une aide humanitaire destinée à Gaza, est pris d'assaut par l'armée israélienne dans les eaux internationales (dix militants turcs tués).

- 14-21 nov 2012: Opération israélienne "Pilier de défense" contre les groupes armés à Gaza, qui débute par l'assassinat du chef des opérations militaires du Hamas. Des centaines de raids israéliens, avec des centaines de roquettes sur Israël. Le 21, trêve sous médiation de l'Egypte. 177 Palestiniens et six Israéliens tués.

- 4 mars 2014: L'Egypte interdit le Hamas, considéré comme la branche palestinienne des Frères musulmans, la confrérie du président islamiste déchu Mohamed Morsi déclarée "organisation terroriste" par les autorités transitoires installées par l'armée.

- 8 juil 2014: Opération "Bordure protectrice" pour faire cesser les tirs de roquettes du Hamas. La nouvelle spirale de violence a été déclenchée après le rapt et le meurtre de trois étudiants israéliens en juin, attribués par Israël au Hamas, suivis de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif à Jérusalem.

Le 17, début d'une opération terrestre, l'armée bombardant très intensivement la bande de Gaza par air, depuis la mer et avec des tirs de chars.

En deux semaines, près de 550 Palestiniens ont été tués, en majorité des civils, et plus de 3.000 blessés, en majorité des civils, selon un bilan des services de secours palestiniens qui ne cesse de s'alourdir.

Côté israélien, 18 militaires ont péri à Gaza et deux civils par les tirs de roquettes.

acm/bc/tp

PLUS:hp