NOUVELLES

Gaza: 572 Palestiniens tués en 14 jours d'offensive israélienne

21/07/2014 02:41 EDT | Actualisé 20/09/2014 05:12 EDT

Au moins 572 Palestiniens ont été tués et plus de 3.350 blessés en 14 jours d'offensive israélienne sur la bande de Gaza, la plus meurtrière depuis l'opération "Plomb Durci" en 2009, ont indiqué lundi les services de secours palestiniens.

Côté israélien, les pertes sont essentiellement dans les rangs de l'armée, désormais déployée à l'intérieur et autour de la bande de Gaza: 25 soldats ont été tués depuis le début de l'offensive terrestre le 17 juillet, dont sept annoncés lundi. Deux civils ont en outre été mortellement touchés par des tirs de roquettes palestiniens sur Israël.

Lundi, dans la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, 55 Palestiniens, dont 16 enfants, ont péri dans les raids aériens et les tirs de chars.

Dans la soirée, un bombardement sur une tour de Gaza qui s'est partiellement effondrée, a tué 11 personnes dont 5 enfants.

Parmi les victimes de lundi figurent également une famille de neuf personnes, dont 7 enfants, tous tués dans une frappe près de Rafah (sud), et une autre famille de huit personnes dont 4 enfants tués dans la ville de Gaza, selon le porte-parole des services de secours, Achraf al-Qodra.

Quatre personnes sont mortes dans une frappe qui a touché l'hôpital des Martyrs d'Al-Aqsa à Deir el-Balah, dans le centre de l'enclave palestinienne, qui a également fait 70 blessés.

Six personnes ont par ailleurs été tuées dans la soirée par des tirs d'artillerie à Rafah (sud) et Deir el-Balah.

En outre, trois Palestiniens ont péri dans une frappe à Chajaya, banlieue est de la ville de Gaza, où 13 dépouilles ont été retrouvées dans les décombres.

La veille, l'armée a pilonné Chajaya faisant au moins 74 morts, dont un grand nombre de femmes et d'enfants, selon M. Qodra. L'armée israélienne a affirmé avoir ciblé cette zone car elle servait de base arrière aux combattants du Hamas.

Au total, 68 cadavres ont été retirés lundi des décombres dans le territoire palestinien.

L'armée israélienne a par ailleurs affirmé avoir tué lundi "plus de dix terroristes", qui tentaient de s'infiltrer en territoire israélien via un tunnel.

Depuis le début le 8 juillet de l'offensive israélienne "Bordure protectrice", déclenchée par des raids aériens avant de s'étendre le 17 à une opération terrestre, près de 1.570 roquettes et obus se sont abattus sur Israël, dont près de 400 ont été interceptés.

Plus de 100 projectiles ont touché plusieurs régions d'Israël lundi, dont le secteur de Tel-Aviv et de Bersheeva, sans faire de victimes.

bur-hmw-dar/alf/tp

PLUS:hp