Exploration pétrolière sur l'île d'Anticosti : les moteurs sont en marche

Publication: Mis à jour:
ANTICOSTI
AFP
Imprimer

Après des semaines de préparation, la compagnie Pétrolia a amorcé ses travaux de forages stratigraphiques sur l'île d'Anticosti. Cet exercice consiste à explorer l'écorce terrestre.

Trois foreuses sont actuellement en marche sur les sites Canard, Caribou et Sainte-Marie, à 30 km de Port-Menier, à l'ouest de l'île. Les équipes de travail ont réalisé 10 % de trois forages. L'étape de la cimentation des puits est pratiquement terminée. Pétrolia cherche à avoir plus de données sur la composition du sol de la formation Macasty de l'île d'Anticosti.

Cette année, l'entreprise souhaite réaliser 15 sondages stratigraphiques de 1,5 à 2 kilomètres de profondeur. Ces travaux s'étaleront jusqu'à la fin de l'année. Cette première phase de travaux exploratoires devrait permettre à la compagnie de déterminer l'emplacement de trois futurs forages de puits de pétrole horizontaux qui seront réalisés l'an prochain.

Ces travaux plus poussés seront menés à l'été 2015 si les résultats d'une évaluation environnementale stratégique (EES) spécifique à l'île d'Anticosti sont favorables.

Le gouvernement a annoncé une évaluation environnementale stratégique (EES) qui porte sur l'ensemble de la filière des hydrocarbures au Québec. L'EES devrait déboucher sur le dépôt d'un projet de loi intégré sur la filière des hydrocarbures dès 2015.
Les coûts des deux phases exploratoires sont évalués à environ 100 millions de dollars, 57 millions de dollars proviennent des coffres de l'État, plus directement de Ressources Québec. En échange, Québec a fait l'acquisition de 21 % de la société en commandite qui détient les permis d'exploration sur l'île. Les autres partenaires sont Pétrolia, Corridor Ressources et Saint-Aubin E&P.

Trente milliards de barils

Des rapports font état d'un potentiel de 30 milliards de barils de pétrole sur Anticosti. Plusieurs remettent en perspective cette estimation. Le nombre n'a pas été remis en cause, mais la quantité de pétrole qui pourrait être extrait du sous-sol est débattue.

Dans l'État du Dakota du Nord, les compagnies réussissent à extraire de 1 à 5 % du pétrole emprisonné dans la roche mère, comme à Anticosti, et dans une formation géologique semblable.

Au terme de ces phases exploratoires, le gouvernement du Québec, partenaire dans ce projet, devra décider s'il va de l'avant dans l'exploitation du pétrole sur l'île d'Anticosti.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
L'île d'Anticosti vue par le photographe Marc Lafrance
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Québec enclenche l'exploration pétrolière sur Anticosti | Julien ...

Feu vert à l'exploration pétrolière | Le Devoir

Il y aura de l'exploration pétrolière sur l'île d'Anticosti cet été | ICI ...

L'exploration pétrolière devrait débuter très bientôt sur l'île d'Anticosti