BIEN-ÊTRE

7 aliments qui ne valent pas la peine d'être achetés bio

21/07/2014 09:37 EDT | Actualisé 21/07/2014 09:37 EDT
Getty Images/Flickr RF

Le bio est tendance depuis déjà une vingtaine d’années, avec ses promesses de saine alimentation et de meilleure santé pour seulement quelques cents ou dollars de plus. Mais après des années à passer les étiquettes au peigne fin et à essayer différents produits, nous en sommes venus à la conclusion que le bio n’est pas toujours meilleur. En fait, selon la Columbia University, une étude menée en 2012 aurait révélé que les aliments bio ne présentaient pas d’avantage significatif d’un point de vue nutritionnel et n’aidaient pas à réduire le taux d’incidence du cancer.

Nous ne disons pas que limiter votre exposition aux pesticides, hormones et autres produits chimique est une mauvaise chose, mais vous n’avez certainement pas besoin de vous plier en quatre pour trouver une alternative bio et plus coûteuse à tous les aliments.

Voici donc une liste d’aliments qui ne valent pas la peine d’être achetés bio selon Kitchen Daily:

7 aliments qui ne valent pas la peine d'être achetés bio

Les avocats

Les avocats ont une peau très épaisse que la plupart des pesticides ne peuvent pas pénétrer. À moins que vous ne mangiez l’écorce ou léchiez l’extérieur de l’avocat, vous ne craignez donc rien. De plus, les avocats bio ont une durée de vie inférieure aux avocats réguliers et pourriront beaucoup plus vite.

Les ananas

Voilà un autre aliment duquel on ne mange pas la peau, donc pas besoin de dépenser pour des ananas biologiques. Tout comme les avocats, les ananas font partie de la liste des 15 aliments «propres» de l’Environmental Working Group, c’est-à-dire que ce sont les aliments qui contiennent le moins de pesticides d’après le Département de l'Agriculture des États-Unis et la Food and Drug Administration (FDA).

Les herbes séchées

«Les herbes et épices constituent une partie tellement minime de notre alimentation que ça ne vaut pas la peine de se soucier de savoir si elles sont bio ou non», a indiqué au Dail Mail la docteure Sarah Schenker de la British Nutrition Foundation.

Le saumon

Les consommateurs consciencieux prennent le temps de vérifier la provenance des produits d’origine animale. Choisir le poisson bio peut donc paraître une bonne idée. Mais pas nécessairement, rectifie la Fondation David Suzuki. Actuellement au Canada, la régulation entourant le saumon bio est plutôt laxiste. Donc vous pourriez aussi bien payer plus cher et quand même être exposé à des pesticides.

Les produits emballés

Ce ne sont pas juste les produits frais qui peuvent porter l’étiquette bio, de nombreux produits transformés et emballés se prétendent aussi bio. Mais ne vous laissez pas duper: selon le Wall Street Journal, «les produits emballés perdent beaucoup de leur valeur nutritive après la cuisson et la transformation».

Le sirop d’érable

Le sirop d’érable biologique est vendu à un prix exorbitant, mais mieux vaut épargner quelques dollars et acheter le produit conventionnel, a dit Carolyn Dimitri, professeure associée en alimentation à l’université de New York, à Real Simple. «Le sirop d’érable est généralement récolté en forêt. On n’y retrouve d’ordinaire ni pesticides ni fertilisants, peu importe si l’étiquette indique "bio" ou non».

La noix de coco

Les produits de la noix de coco – huile, eau, lait – jouissent d’une grande popularité ces temps-ci, en particulier en raison de l’engouement pour le régime paléo. Mais nul besoin de dépenser des fortunes en produits bio, puisque plusieurs études démontrent que les produits de la noix de coco – même ceux utilisant toutes les parties du fruit, incluant l’écorce – contiennent très peu de pesticides, et parfois même aucun.