NOUVELLES

Nucléaire: un responsable iranien se réjouit de la prolongation des négociations

20/07/2014 08:04 EDT | Actualisé 19/09/2014 05:12 EDT

Un influent député iranien s'est réjoui de la prolongation des négociations sur le programme nucléaire de Téhéran, affirmant qu'elle montrait la volonté mutuelle des parties engagées dans les pourparlers à parvenir à un accord global.

Le président de la Commission parlementaire des Affaires étrangères, Allaeddine Boroujerdi, est le premier haut responsable iranien à réagir à cette prolongation de quatre mois, jusqu'au 24 novembre, des négociations visant à parvenir à un accord définitif sur le programme nucléaire de Téhéran.

La date butoir avait été initialement fixée au 20 juillet lors de la signature d'un accord intérimaire en novembre dernier à Genève.

Cette prolongation montre que "les parties engagées dans les négociations ont la volonté de parvenir à un accord global", a affirmé M. Boroujerdi, cité par l'agence officielle Irna.

Après une série de six rounds de négociations suite à l'accord intérimaire de Genève, les deux parties semblent avoir rapproché leurs positions sur certains points, notamment sur le réacteur à eau lourde d'Arak, susceptible de fournir du plutonium pouvant entrer dans la composition de la bombe atomique, et sur une augmentation des inspections des sites nucléaires iraniens.

La communauté internationale veut de fermes garanties sur la vocation civile du programme nucléaire iranien, en échange d'une levée des sanctions. La République islamique a toujours nié vouloir se doter de l'arme atomique.

Téhéran "a pris la décision de parvenir à un accord afin de préserver les droits nucléaires de (son) peuple", a déclaré M. Boroujerdi.

"Mais cela ne veut absolument pas dire que nous allons modifier nos positions au cours des quatre prochains mois", a-t-il ajouté.

Un des points d'achoppement des négociations est l'enrichissement de l'uranium, qui sert à alimenter les centrales nucléaires pour la production d'électricité mais aussi -poussé à un niveau élevé- à la fabrication d'une arme atomique.

"Nous espérons que les Etats-Unis vont oublier leurs demandes excessives et agir de façon à ce que le résultat (des négociations) soit un accord global", a ajouté M. Boroujerdi sans donner plus de précisions.

mod/adm/kir/emb/cco

PLUS:hp