NOUVELLES

USA: chute du taux de contamination au virus HIV (étude)

19/07/2014 11:00 EDT | Actualisé 18/09/2014 05:12 EDT

La proportion de personnes testées positif au virus HIV a globalement chuté au cours de la dernière décennie aux Etats-Unis mais a flambé parmi les jeunes homosexuels, a indiqué une étude publiée samedi.

Entre 2002 et 2011, le taux de contamination est passé de 24,1 pour 100.000 habitants à 16,1, marquant un déclin de 33,2% au cours de la période, selon cette étude parue dans le Journal of The American Medical Association.

Le déclin a notamment été sensible chez les femmes hétérosexuelles et les consommateurs de drogues, d'après cette étude menée par Anna Satcher Johnson, du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Le taux a en revanche flambé de plus de 132% pour les hommes homosexuels âgés de 13 à 24 ans sur cette période, selon l'étude.

La hausse a été également marquée chez les hommes homosexuels âgés de 45 ans et plus.

"Parmi les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes, les comportements à risque (...) peuvent continuer à être un vecteur de transmission du VIH", indique cette étude.

Ses auteurs ont également souligné que le dépistage du virus s'est accru au cours de la période étudiée, ce qui conduit souvent à une hausse du nombre de cas connus.

Pour conduire leurs travaux, les auteurs ont utilisé les données compilées par le système national du surveillance du HIV du CDC sur la base de la signalisation obligatoire des cas de contamination dans les 50 Etats américains et le District de Columbia (est).

L'étude révèle par ailleurs que 493.372 personnes ont été diagnostiquées comme étant porteuses du VIH aux Etats-Unis entre 2002 et 2011.

ksh/jt/rap

PLUS:hp