NOUVELLES

Tatouages, ADN ou cicatrices pour identifier les victimes du vol MH17

19/07/2014 10:41 EDT | Actualisé 18/09/2014 05:12 EDT

La police néerlandaise a envoyé samedi des équipes rendre visite aux familles des victimes mortes dans l'accident du vol MH17 afin de recueillir des informations qui permettront d'identifier les corps, telles des tatouages, des cicatrices ou des échantillons ADN.

"Ce matin, nous avons envoyé 80 enquêteurs qui travaillent en équipe afin de se rendre à 40 adresses", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police criminelle, Ad Kraszewski.

Au cours des prochains jours, la police va rendre visite aux familles des 192 Néerlandais morts dans la chute du vol MH17 jeudi dans l'est de l'Ukraine, une zone occupée par les rebelles prorusses.

L'accident de l'appareil de la compagnie aérienne Malaysia Airlines a causé la mort de 298 personnes.

Ces enquêteurs seront les premières personnes de référence pour les familles en cas de questions au sujet du long processus d'identification des nombreuses victimes et ce, "jusqu'au retour du corps aux Pays-Bas et sa restitution à la famille", selon la même source.

"Ils ont commencé à rassembler des informations au sujet des personnes disparues, comme leur taille ou leur couleur de cheveux, mais aussi des signes particuliers comme des cicatrices ou des tatouages, ce que ces tatouages représentent et leur emplacement", a ajouté M. Kraszewski.

Il existe trois critères officiels internationalement reconnus pour identifier un corps à 100% : les empreintes digitales, les empreintes dentaires et l'ADN.

"Les échantillons ADN peuvent provenir de prises de sang, des cheveux laissés sur une brosse dans la salle de bain", par exemple, a expliqué le porte-parole.

Huit experts de la police sont actuellement en Ukraine afin de préparer avec les autorités locales le processus d'identification, notamment déterminer qui va compiler et comparer les informations recueillies sur les corps des victimes.

"Si les données recueillies aux Pays-Bas et en Ukraine correspondent, c'est une identification et si c'est à 100%, alors le corps peut être rapatrié vers les Pays-Bas", a ajouté le porte-parole.

cjo/mbr/cjo/sym

PLUS:hp