NOUVELLES

GB: des milliers de manifestants à Londres pour l'arrêt des bombardements sur Gaza

19/07/2014 09:53 EDT | Actualisé 18/09/2014 05:12 EDT

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi à Londres pour appeler à l'arrêt des bombardements et à la levée du blocus sur Gaza, a constaté un photographe de l'AFP.

La manifestation organisée à l'appel de sept associations parmi lesquelles Stop the War, Palestine Solidarity Campaign ou Islamic Forum of Europe, a débuté à 12H00 (11H00 GMT), sous un ciel gris et humide, devant les grilles du 10 Downing Street, cabinet et résidence du Premier ministre.

Le cortège s'est ensuite mis en route pour se rendre jusqu'aux abords de l'ambassade d'Israël, située dans le quartier de Kensington, dans l'ouest de la capitale.

Palestine Solidarity Campaign a précisé sur son compte Facebook que "des dizaines de milliers de personnes" manifestaient à Londres "pour la paix, la justice et une Palestine libre".

Interrogée par l'AFP, la police n'a pas souhaité fournir de décompte officiel.

Vendredi, une porte-parole de Stop the War avait déclaré à l'AFP que 20.000 manifestants étaient attendus de tout le pays.

Les manifestants brandissaient une multitude de pancartes sur lesquelles on pouvait notamment lire "Arrêtez les attaques israéliennes sur Gaza", "Libérez la Palestine", "Gaza, arrêtez le massacre". De nombreux drapeaux palestiniens rouge, blanc, vert et noir flottaient dans la foule.

Les manifestants scandaient "Libérez, libérez la Palestine", "David Cameron, honte à toi", "Gaza, Gaza, ne pleure pas, nous ne te laisserons pas tomber".

"La manifestation nationale d'aujourd'hui va donner l'opportunité aux Britanniques de l'ensemble du pays de dire que ça suffit, le siège de Gaza par Israël et son occupation de la terre palestinienne doivent cesser maintenant", a déclaré l'une des organisatrices, Sarah Colborne, directrice de Palestine Solidarity Campaign.

Des orateurs, parmi lesquels la député travailliste Diane Abbott, se sont succédé à la tribune et plusieurs ont dénoncé l'interdiction par le gouvernement français de la manifestation parisienne: "Honte au gouvernement français qui a interdit une manifestation", a dit au micro l'un d'entre eux, donnant lieu aux huées de la foule.

Le Premier ministre David Cameron a indiqué s'être entretenu avec le président Barack Obama de la situation à Gaza.

"Les deux chefs d'Etat ont réitéré leur soutien au droit d'Israël de prendre des mesures proportionnées pour se défendre des tirs de roquettes en provenance de Gaza", a rapporté une porte-parole de Downing Street.

Les affrontements entre Israël et le Hamas se poursuivaient samedi au douzième jour de l'offensive israélienne sur Gaza qui a tué 334 Palestiniens, selon les services de secours, tandis que la communauté internationale s'efforçait d'arracher un cessez-le-feu.

mc/cgu

PLUS:hp