NOUVELLES

Crash en Ukraine: Hollande veut "être sur des certitudes", pas "des hypothèses"

19/07/2014 09:22 EDT | Actualisé 18/09/2014 05:12 EDT

Le président français François Hollande a jugé samedi qu'il ne fallait "pas être simplement sur des hypothèses" mais "sur des certitudes", disant attendre des "conclusions incontestables" d'une enquête internationale sur le crash de l'avion de la Maylasia Airlines en Ukraine.

"Si nous voulons qu'il y ait une suite, il ne faut pas être simplement sur des hypothèses, il faut être sur des certitudes", a déclaré le chef de l'Etat, qui s'exprimait à N'Djamena en marge d'un déplacement en Afrique.

"La France a demandé une enquête internationale sans entrave qui puisse impliquer des partenaires incontestables" et permettre "de recueillir tous les éléments de preuves", a-t-il ajouté.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président russe Vladimir Poutine sont tombés d'accord pour qu'une enquête internationale et indépendante, sous la direction de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), ait lieu pour élucider l'accident aérien en Ukraine, a annoncé samedi le gouvernement allemand.

"C'est vrai qu'il y a des services qui m'informent et qui peuvent me donner des éléments d'information", a dit le président français, "mais moi j'attends les résultats de l'enquête internationale".

"C'est sur cette base-là que les conclusions devront être tirées, des conclusions incontestables", a-t-il ajouté.

Evoquant une "tragédie atroce", le président américain Barack Obama avait souligné vendredi que l'avion qui assurait le vol Amsterdam-Kuala Lumpur avait été touché par un missile tiré d'une zone contrôlée par les séparatistes ukrainiens pro-russe. Pour l'Europe, c'est un "signal d'alarme" dans ses relations avec Moscou, avait-il estimé.

L'avion s'est écrasé jeudi dans l'est de l'Ukraine, causant les décès de 298 personnes.

swi-dec/vdr/mba

PLUS:hp