BIEN-ÊTRE

Visiter la ville de Montréal en deux temps (PHOTOS)

16/07/2014 11:17 EDT | Actualisé 18/07/2014 03:53 EDT
Sarah-Émilie Nault

Parfois, lorsque je me promène dans ma ville, je tente de la regarder comme si c’était la première fois, comme si cette balade constituait notre première rencontre. Je lève les yeux vers les bâtiments qui me révèlent alors leurs splendeurs, je ralentis le pas, déniche de nouveaux cafés et imagine les photos que je cadrerais si Montréal m’était inconnue. Alors lorsque l’on m’a proposé de jouer à la touriste au cœur de ma ville adorée, j’ai bouclé ma petite valise en quelques minutes pour me rendre pas bien loin et pourtant ailleurs.

Griffintown et la Petite-Bourgogne

Un investissement de 1,3 milliard de dollars, une histoire fascinante et un regain de popularité, le quartier Griffintown est assurément dans le vent. Entre ses antiquaires ayant résisté à l’avènement de la modernité et ses usines métamorphosées en espaces de création, cafés, bars et restaurants, le secteur est en pleine ébullition. Ce n’est donc pas un hasard si le nouvel Hôtel ALT Montréal a décidé de s’y installer.

Design et juste assez branché, l’endroit plaît au premier regard. On y flâne, assis dans les fauteuils suspendus de son hall d’entrée aux touches colorées et chaleureuses. On participe à la création de sa jolie murale de photos, dont certaines sont interactives. On profite de la vue panoramique sur le centre-ville de Montréal depuis sa chambre au 9e ou au 10e étage. Pour ma part, j’ai souri à la célébration des produits et créateurs locaux (des produits de beauté montréalais Bella Pella aux uniformes des employés imaginés par Yoga Jeans, une entreprise québécoise). Et j’ai trouvé génial leurs politiques pet friendly (permettant aux clients et aux pitous de dormir sans avoir le cœur triste pour un petit 30$ par nuit) et de prix fixe, peu importe la saison ou les événements (toutes les chambres de l’Hôtel ALT Montréal sont offertes à 149$ la nuit en tout temps).

Sur la terrasse extérieure, le dimanche matin, j’ai pu profiter de l’air frais et de la jolie vue sur ma ville presque jamais endormie, tout en pratiquant quelques poses de yoga; une relaxante heure passée en compagnie de la professeure Katia Capparelli.

L'article se poursuit après la galerie photos:

Visiter Montréal en deux temps

L’Hôtel ALT Montréal fut aussi le point de départ de notre promenade guidée à travers les quartiers Griffintown et Petite-Bourgogne. «Les visites guidées sont de plus en plus populaires auprès des Montréalais qui désirent voir leur ville autrement et en apprendre davantage sur les quartiers qu’ils connaissent moins», affirme notre guide, membre de l’Association Professionnelle des Guides Touristiques de Montréal. «Les visites les plus populaires vont du quartier Maisonneuve – le stade olympique et ses nombreuses activités extérieures, le Biodôme, le Jardin botanique, le parc Maisonneuve… - au Centre-Ville de Montréal.»

En sa compagnie, nous prenons le métro (et apprenons que ses sabots de freins en bois ont été immergés dans de l’huile d’arachide!) afin de nous rendre jusqu’à la Petite-Bourgogne que nous parcourons à pied pour revenir jusqu’à Griffintown.

En nous baladant à travers les rues bordées de maisons de pierres de la Petite-Bourgogne - qui portait jadis le nom de Ste-Cunégonde - nous en apprenons un peu plus sur son histoire, ses revers économiques, sa culture jazzée, son multiculturalisme, sa descendance. La rue Coursol est charmante avec ses petites maisons multicolores. À gauche, le clocher de l’église des Saints-Martyrs-Coréens érafle le bleu du ciel. À droite s’élève l’ancien hôtel de ville de Sainte-Cunégonde, aujourd’hui Centre culturel. Tout près, on retrouve les anciens bâtiments de la Stelco transformés en condominiums, puis la fameuse tour de fabrication de balles de plomb.

Sur la rue Notre-Dame, juste avant de croiser les Joe Beef, son petit cousin Le Vin Papillon, le théâtre Corona érigé en 1912 et la Drinkerie Ste-Cunégonde (charmante taverne de quartier), c’est Patrice Demers en personne qui nous reçoit chez Patrice pâtissier, histoire de nous révéler les secrets de ses divins éclairs aux fraises.

«Il n’y avait pas de pâtisserie haut de gamme dans le quartier, explique le pâtissier vedette que des admirateurs de tous âges viennent chaque jour saluer. Il est important pour nous de transmettre la passion du métier et de garder l’esprit de Montréal dans la pâtisserie.» L’endroit est ainsi résolument raffiné sans être pompeux et trèsssssss loin de la pâtisserie rose bonbon! La cuisine est ouverte sur les merveilles que l’on y concocte, les cafés, thés et lunchs y sont servis et les produits sans gluten font tranquillement leur chemin pendant que les cours de pâtisserie et de sommellerie se donnent en arrière-boutique. En une bouchée de financier au sucre d’érable, on comprend comment, le samedi, jusqu’à 1000 pâtisseries arrivent à y être vendues.

Le canal Lachine (dont l’histoire et la construction nous rappellent les liens étroits que nous entretenons toujours avec les Irlandais) avec ses bateaux, ses vélos, ses parcs et sa piste cyclable, nous mène jusqu’au marché Atwater où l’on aura quelques instants pour fouiner entre les kiosques de fruits, de légumes, de fromages, les marchés aux fleurs, les poissonneries et les boucheries.

Sur le chemin du retour à Griffintown, on croisera l’Arsenal, centre d’art contemporain et hôte d’événements politiques et culturels à Montréal, puis la microbrasserie Brasseur de Montréal, avant de regagner la rue Notre-Dame fière de ses nouveaux restos, ses cafés et ses assidus antiquaires. Le soir venu, c’est au Zibo! Reztaurant-bar, voisin de l’Hôtel Alt Montréal, que l’on entame une soirée surprenante, riche en saveurs et en découvertes.

Douceurs en plein centre-ville

Dans cet esprit de découverte de Montréal en deux temps, c’est à l’Hôtel Le Germain Montréal que j’ai passé ma seconde nuit montréalaise. Un séjour de grand confort, de petites attentions, de chic et de design en plein cœur du centre-ville que mon pitou aurait pu expérimenter s’il n’avait pas déjà été chez sa gardienne préférée. Hôte du réputé restaurant Laurie Raphaël tenu par le populaire chef Daniel Vézina, nous y avons expérimenté le repas trois services du menu CHEF CHEF!, un Surf and Turf totalement revisité joliment coincé entre une entrée de salade de pieuvre divine et la meilleure des mousses au chocolat. http://www.germainmontreal.com/

Puis, au petit matin, juste avant de m’empiffrer à nouveau au buffet du petit-déjeuner, c’est avec un soin de spa prodigieux directement à la chambre Appia - un soin du visage sublime ! - que j’ai amorcé ma journée de touriste dans ma propre ville. Au menu pour la suite: musées, vente trottoir sur la rue Ste-Catherine et expositions qu’il me tardait d’explorer.

Quelques expositions à visiter:

- Les expositions «Marco Polo Le fabuleux voyage» et «Pirates ou corsaires?» du Musée Pointe-À-Callière (Du 6 mai au 26 octobre 2014)

-L’exposition «Musique le Québec de Charlebois à Arcade Fire» présentée au Musée McCord (Du 30 mai au 13 octobre 2014)

- En grande première, la «Pulse Room» de Rafael Lozano-Hemmer au Musée d’art contemporain de Montréal. (Du 19 juin au 7 septembre 2014)

- L’exposition «Fabuleux Fabergé Joaillier des tsars» au Musée des Beaux-Arts Montréal. (Du 14 juin au 5 octobre 2014)

** Le forfait «Montréal en deux temps» (comprenant entre autres une nuit à l’hôtel Le Germain Montréal et une autre à l’Hôtel ALT Montréal de Griffintown) devrait voir le jour sous peu. Pour plus d’informations : Hôtels ALT et Germain Montréal