NOUVELLES

Opération terrestre à Gaza: la délégation palestinienne veut que le Canada fasse pression sur Israël

18/07/2014 12:39 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
Canadian Prime Minister Stephen Harper attends a joint press conference with Palestinian President Mahmoud Abbas, at Abbas's headquarters, in the West Bank city of Ramallah, Monday, Jan. 20, 2014. (AP Photo/Nasser Nasser)

OTTAWA - Le plus important diplomate palestinien en poste au Canada a pressé vendredi le Hamas de cesser de tirer des roquettes vers Israël, tout en demandant à Ottawa de se servir de son amitié avec les Israéliens pour tenter de les persuader de cesser leur offensive terrestre dans la bande de Gaza.

Selon Saïd Hamad, qui dirige la délégation palestinienne au Canada, il s'agit là de la seule solution pour mettre fin aux souffrances des civils palestiniens innocents — et particulièrement les enfants — qui se retrouvent coincés entre deux feux après 11 jours d'hostilités.

En entrevue avec La Presse Canadienne, M. Hamad a indiqué que les Palestiniens «apprécient le Canada, en tant que bon ami d'Israël, et je crois qu'un bon ami, dans cette situation, préconiserait la retenue».

M. Hamad s'exprimait alors qu'Israël menait sa première grande offensive terrestre dans la bande de Gaza en cinq ans, après 10 jours de frappes aériennes visant à stopper les tirs de roquettes du Hamas contre des villes israéliennes.

«Cette offensive terrestre représente une escalade irresponsable qui ne servira qu'à accroître les souffrances des civils de Gaza. Ce qui se développe à Gaza est une terrible crise humanitaire», a-t-il déclaré.

Vendredi après-midi, les violences avaient causé la mort d'au moins 274 Palestiniens — dont 20 pour cent seraient des enfants — et de deux Israéliens, dont un soldat.

M. Hamad a par ailleurs vivement déploré la mort de quatre garçons palestiniens lors d'un bombardement israélien contre une plage de Gaza, mercredi, et le décès de trois autres enfants dans une autre frappe aérienne survenue jeudi.

«Il faut effectuer toute une acrobatie morale pour croire que le pilote ayant tiré le missile contre les enfants sur la plage, ou que le char ayant détruit la chambre où se trouvaient les autres enfants, jeudi, ou encore le gouvernement ayant autorisé cette action, agissait dans une démarche d'autodéfense», a-t-il dit.

M. Baird a diffusé son propre communiqué en appui à la plus récente opération militaire d'Israël, affirmant encore une fois que le Hamas était le seul à blâmer pour les victimes.

«Ces opérations auraient pu être évitées si le Hamas n'avait pas rejeté la proposition de cessez-le-feu du gouvernement égyptien — une proposition qui avait été acceptée par Israël et bien accueillie par l'Autorité palestinienne», a-t-il déclaré.

«Cela prouve que le Hamas ne souhaite pas la paix et qu'il porte la responsabilité de toute nouvelle perte tragique de vies humaines.»

M. Baird demande également à l'Égypte de poursuivre ses efforts pour obtenir un accord de cessez-le-feu.

«Dans la région, l'Égypte est le pays le mieux placé pour contribuer à la fin des hostilités actuelles. Ce pays a joué un rôle historique de leader dans les efforts de paix régionaux», a-t-il indiqué.

M. Baird et le porte-parole libéral en matière d'affaires étrangères, Marc Garneau, ont participé mercredi soir à Ottawa à un rassemblement en appui à Israël. Le Nouveau Parti démocratique a lui aussi été invité à participer, mais n'a envoyé aucun représentant.

L'opération israélienne se poursuivait vendredi, les troupes ciblant des tunnels et d'autres infrastructures dans leur tentative de nuire à la capacité du Hamas de perpétrer des attaques.

«Le Canada appuie le droit d'Israël de se défendre par lui-même, a martelé M. Baird. Israël sera forcé de continuer à se défendre tant et aussi longtemps que le Hamas poursuivra ses tirs de roquettes contre des civils.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Gaza Israel Airstrikes