NOUVELLES

Nucléaire: Washington et Téhéran négocient sur une prolongation des pourparlers (USA)

18/07/2014 04:58 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

Américains et Iraniens négocient sur les modalités d'une prolongation des discussions en cours à Vienne sur le nucléaire iranien, a indiqué vendredi la porte-parole du département d'Etat, laissant entendre qu'un accord ne serait pas atteint d'ici la date butoir de dimanche.

Interrogée pour savoir si les parties à la table des négociations dans la capitale autrichienne parviendraient comme prévu à un accord définitif d'ici dimanche sur le programme nucléaire de Téhéran, Jennifer Psaki a répondu aux journalistes: "Je pense que nous parlons d'une prolongation. Restez attentifs tout le week-end".

Le président américain Barack Obama avait déjà reconnu mercredi que davantage de temps risquait d'être nécessaire pour parvenir à un accord.

Mme Psaki a expliqué que les équipes de négociations à Vienne discutaient encore à l'heure actuelle avec les Iraniens des "contours d'une prolongation" des pourparlers. "Des progrès tangibles ont été accomplis mais il reste encore du travail", a-t-elle souligné, refusant de donner plus de détails sur les modalités de cette extension.

Les experts américains disent croire qu'elle serait de quatre mois et reporterait la prochaine date butoir au 23 novembre.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a également indiqué à l'agence Ria Novosti que les grandes puissances envisagent de repousser la date butoir du 20 juillet jusqu'en novembre, "soit un an après l'accord de Genève".

Cet accord intérimaire conclu en novembre 2013 arrive à échéance le 20 juillet.

L'Iran et le groupe des 5+1 (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine et Allemagne) tentent de parvenir à un accord visant à limiter le programme nucléaire iranien en échange d'une levée des sanctions internationales qui étranglent l'économie de la république islamique.

Washington et Téhéran avaient posé les jalons en début de semaine d'un report de la date limite du 20 juillet, aux termes de discussions intenses à Vienne entre le secrétaire d'Etat John Kerry et son homologue iranien Mohammad Javad Zarif.

jkb/sam/gde

PLUS:hp