NOUVELLES

Les jihadistes irakiens veulent "éradiquer" les minorités (ONG)

18/07/2014 09:46 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

Les jihadistes qui contrôlent des pans entiers du Nord et de l'Ouest de l'Irak "semblent vouloir éradiquer toute trace des groupes minoritaires" dans la région de Mossoul, s'est alarmé samedi Human Right Watch (HRW).

Le communiqué de l'ONG basée à New York a été publié alors que des milliers de chrétiens fuyaient la ville de Mossoul pour échapper à l'ultimatum que leur a adressé l'État islamique (EI), qui contrôle la ville depuis le mois dernier.

A la faveur de leur offensive fulgurante, les insurgés emmenés par les jihadistes de l'EI se sont emparés de pans entiers du territoire dans le Nord, le Centre et l'Ouest de l'Irak.

Ils ont récemment commencé à marquer les maisons appartenant aux chrétiens et ont lancé un ultimatum, via un communiqué, enjoignant ces derniers à se convertir, de payer une taxe islamique spéciale ou de quitter la ville avant samedi midi, sans quoi ils seraient exécutés.

L'EI "devrait cesser immédiatement sa campagne vicieuse contre les minorités de Mossoul et de ses environs", a affirmé la directrice pour le Proche-Orient d'Human Right Watch Sarah Leah Whitson, estimant que l'EI "semble vouloir éradiquer toute trace des groupes minoritaires dans les zones qu'il contrôle en Irak".

"Les dirigeants et les combattants (de l'EI) ont beau justifier ces actes abominables par la dévotion religieuse, c'est le règne de la terreur", a-t-elle ajouté.

D'autres minorités - Yazidis, Turcs et chiites Chabak - de la même province, Ninive, ont été plus encore que les chrétiens victimes de crimes, selon HRW.

L'ONG a appelé les autorités sunnites hors EI et les groupes armés à "pousser les jihadistes à arrêter le ciblage et la persécution des minorités religieuses".

jmm/fb/bap/abl

PLUS:hp