NOUVELLES

La Corée du nord menace de boycotter les Jeux Asiatiques, en Corée du sud

18/07/2014 04:41 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

La Corée du nord a menacé vendredi de boycotter les Jeux Asiatiques de septembre en Corée du sud, accusant Séoul d'avoir provoqué "délibérément" la rupture du dialogue sur la participation de Pyongyang, qui reprenait après cinq mois d'interruption.

Ces Jeux, programmés du 19 septembre au 4 octobre dans la ville portuaire d'Incheon, doivent marquer la première participation de la Corée du Nord à une manifestation sportive internationale depuis près de dix ans.

A Panmunjom, dans la zone démilitarisée entre les deux pays, les délégations se sont séparées sans fixer de nouveau rendez-vous. "Le Sud" a entamé le dialogue en présentant des demandes "absurdes", selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA, en contradiction des accords antérieurs, notamment sur le nombre d'athlètes et de "pompom girls" que Pyongyang prévoyait d'envoyer, ainsi que sur la taille du drapeau nord-coréen aux Jeux.

L'attitude de la Corée du sud constitue un "acte délibéré" destiné à saborder les contacts, affirme KCNA, ajoutant que la Corée du nord "a fait clairement savoir que si les représentants du Sud persistent dans une telle attitude provocatrice, elle reconsidèrerait fondamentalement sa participation aux Jeux".

Séoul n'a fait aucun commentaire officiel, mais un de ses représentants a fait part, anonymement, de son étonnement devant ce qu'il a qualifié de "départ unilatéral". "Nous n'avons jamais évoqué un problème concernant leur nombre, nous voulions seulement connaître la répartition entre officiels et accompagnateurs", a-t-il expliqué à la presse, concluant que "la Corée du nord déforme les faits, dans sa tactique de négociation".

Pyongyang avait boycotté les JO de Séoul en 1988, mais avait envoyé ses athlètes et leurs accompagnateurs aux Jeux Asiatiques de 2002 en Corée du sud, à Busan.

bur/gh/st/mam

PLUS:hp