BIEN-ÊTRE

Les hauts et les bas de l'alimentation vivante

18/07/2014 09:39 EDT | Actualisé 15/07/2015 10:54 EDT
1255k via Getty Images

À base d’aliments crus, germés ou fermentés, l’alimentation vivante est aussi bien souvent végétalienne, ce qui charme de plus en plus d’adeptes. Mais est-ce toujours la meilleure option d’un point de vue nutritionnel?

La germination génère des enzymes et ceux-ci amorcent la digestion des glucides, des protéines et des lipides présents des aliments. C’est surtout pour ça qu’ils sont plus digestes. Aussi, la germination fait en sorte que la teneur en certains nutriments est augmentée. Toutefois, d’autres nutriments sont plutôt potentialisés par la chaleur.

Les pour:

 Pour certains aliments, la germination est très intéressante. Par exemple, il y a près de quatre fois plus d’acide folique dans les radis germés que dans les radis crus.

 La germination détruit l’acide phytique (ou phytates) qui diminue l’absorption de fer présent dans les légumineuses, les noix, les graines et les céréales à grains entiers.

 La fermentation, produite lorsque des bactéries transforment le sucre en acide lactique (yogourt, fromage, kéfir), en alcool ou en vinaigre, facilite la digestion et améliore la valeur nutritive des aliments.

 Le calcium, surtout présent dans les produits laitiers dans la diète nord-américaine, est aussi présent dans le tofu fait à partir de chlorure de calcium, les légumes verts feuillus comme le kale, les haricots blancs, le brocoli et les amandes. À condition d’en consommer suffisamment.

Les contre:

 Pour d’autres nutriments, la teneur est maximisée par la chaleur, comme le bêta-carotène, une forme de vitamine A.

 Pour d’autres nutriments, la germination n’est pas toujours pertinente. En effet, les lentilles bouillies sont plus riches en protéines, en fibres, en calcium, en fer et en folates que celles germées. Puis, ajoutez de la vitamine C pour faciliter l’absorption de fer, comme des poivrons rouges, des légumes verts feuillus et des agrumes.

 Les risques de carence en vitamine B12, puisqu’elle est présente sous une forme assimilable dans les aliments d’origine animale seulement (sauf la levure alimentaire Red Star et les boissons végétales enrichies), et en vitamine D puisque les sources végétales se font rares, surtout quand les rayons du soleil ne suffisent pas, soit la majorité de l’année.

Finalement, l’alimentation vivante c’est bien. C’est plus nutritif des fois et ça ajoute de la fraîcheur et une texture croquante à vos plats chaque fois. Mais alterner entre les versions germées, crues et cuites, c’est encore mieux.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

14 idées pour manger en santé