NOUVELLES

Gaza: Obama a parlé avec Netanyahu, s'inquiète de l'escalade des violences

18/07/2014 12:18 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

Le président des Etats-Unis Barack Obama s'est entretenu par téléphone vendredi avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour exprimer ses inquiétudes sur la situation à Gaza, au lendemain de l'offensive terrestre lancée par l'Etat hébreu sur l'enclave palestinienne.

M. Obama a indiqué que si Washington soutenait le droit d'Israël à se défendre, "les Etats-Unis ainsi que leurs amis et alliés étaient profondément inquiets des risques d'une escalade (des violences) et de la perte de davantage de vies innocentes".

Au moins 33 Palestiniens ont péri dans la bande de Gaza depuis le début de l'offensive terrestre lancée jeudi soir par Israël, portant à 274 le nombre de Palestiniens tués au onzième jour de l'opération israélienne contre l'enclave palestinienne. Par ailleurs, le conflit a fait deux morts côté israélien.

"Bien que nous défendions les efforts militaires des Israéliens pour s'assurer que des roquettes ne soient pas tirées contre leur territoire, nous avons aussi dit que notre compréhension de la situation est que les opérations militaires terrestres actuelles étaient destinées à gérer (la question) des tunnels" construits par le mouvement islamiste palestinien Hamas à la périphérie de Gaza, a souligné le président américain lors d'une conférence de presse.

Il a ajouté que Washington "restait optimiste quant au fait qu'Israël continuera à suivre cette approche en minimisant au maximum les victimes civiles".

Au moins 2.050 Palestiniens ont également été blessés depuis le début du conflit le 8 juillet. Et près de 1.200 roquettes ont été tirées en direction d'Israël et 320 ont été interceptées par le système de défense aérienne, selon l'armée israélienne.

"Nous travaillons tous très dur pour revenir au cessez-le-feu qui avait été atteint en novembre 2012", a assuré M. Obama.

Il a ajouté que son chef de la diplomatie John Kerry "travaillait à promouvoir l'initiative de l'Egypte" en faveur d'un cessez-le-feu.

"J'ai dit au Premier ministre Netanyahu que John était prêt à voyager dans la région à la suite de consultations supplémentaires", a affirmé M. Obama.

col-jkb/sam/lb

PLUS:hp