Écrasement d'un avion de Malaysia Airlines: l'Ukraine dévoile des enregistrements qui accablent les rebelles pro-russes

Publication: Mis à jour:

Les rebelles pro-russes sont-ils à l'origine du crash du Boeing 777 de Malaysia Airlines en Ukraine? Les services de renseignements ukrainiens affirment en avoir la preuve. Jeudi 17 juillet, ils ont déclaré avoir intercepté des appels téléphoniques qui relieraient les séparatistes de l'est du pays au crash de l'avion.

Les autorités ukrainiennes ont ainsi révélé aux journalistes une version éditée des cassettes audio sur lesquelles auraient été enregistrées des conversations entre les rebelles séparatistes et le renseignement militaire russe à la suite de l'accident. Les autorités ont identifié les appelants dans une partie de la conversation. Parmi eux, le commandant rebelle Igor Bezler, qui affirmerai avoir abattu un avion peu avant le crash, et un responsable du renseignement russe Vasili Geranin. Mais l'identité des deux individus n'a pu être vérifiée.

"Un avion de passagers civils"

"Juste maintenant, juste maintenant, un avion a été abattu" aurait dit Igor Bezler selon les autorités ukrainiennes. Dans une seconde conversation , qui, toujours selon les autorités, aurait eu lieu après l'inspection du site de l'accident par les rebelles. Un homme aurait dit : "l'avion s'est brisé en morceaux dans l'air". Avant d'ajouter par la suite, être sûr à "100 % que c'était un avion de passagers civils".

Le vol de Malaysia Airlines MH17 s'est écrasé à ​​l'est de l'Ukraine, près de la frontière russe le jeudi 17 juillet. Tuant 298 personnes à bord. Les responsables américains ont affirmé qu'ils croyaient que l'avion avait été frappé par un missile anti-aérien.

L'est de l'Ukraine a connu de violents combats entre les séparatistes russes et les militaires au cours des dernières semaines. L'armée ukrainienne, les séparatistes et la Russie ont tous nié la responsabilité de l'accident jeudi.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Écrasement du vol MH17 de Malaysia Airlines en Ukraine
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction