NOUVELLES

Dates-clés de l'opération israélienne meurtrière à Gaza

18/07/2014 06:36 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

Rappel des principaux développements, au 14e jour de l'offensive israélienne aérienne puis terrestre dans la bande de Gaza.

Ce conflit à Gaza, enclave sous blocus depuis des années, est le plus meurtrier depuis l'opération "Plomb durci" en 2009.

La nouvelle spirale de violence a été déclenchée après le rapt et le meurtre de trois étudiants israéliens en juin, attribués par Israël au Hamas, suivis de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif à Jérusalem.

--JUILLET 2014--

- 8: L'armée israélienne lance dans la nuit à Gaza l'opération "Bordure protectrice" pour faire cesser les tirs de roquettes du Hamas. Cette offensive aérienne intervient après une série de tirs et de raids aériens meurtriers dans l'enclave palestinienne.

Le Hamas prévient que "tous les Israéliens" sont "des cibles légitimes" après un tir meurtrier contre une maison.

- 9: Poursuite des raids meurtriers. Des tirs de roquettes visent Tel-Aviv et Jérusalem.

- 12: 56 Palestiniens tués, dont deux femmes lourdement handicapées lors d'une frappe contre leur foyer d'accueil.

- 13: Un commando de la marine israélienne débarque sur une plage de Gaza pour détruire un site de lancement de roquettes.

Le président palestinien Mahmoud Abbas demande à l'ONU de placer la Palestine "sous le système de protection internationale de l'ONU".

- 15: Echec d'une trêve proposée par l'Egypte, acceptée par Israël mais rejetée par le Hamas, qui exige une levée du blocus de Gaza, l'ouverture de la frontière avec l'Egypte et la libération de dizaines de détenus.

- 16: Israël intensifie ses frappes, tuant au moins 25 Palestiniens dont huit enfants. Parmi eux se trouvent quatre enfants tués dans le bombardement d'une plage de Gaza.

- 17: L'armée israélienne lance en fin de soirée une opération terrestre, bombardant très intensivement la bande de Gaza par air, depuis la mer et avec des tirs de chars. Il s'agit de la 1ère intervention terrestre israélienne depuis l'opération "Plomb durci" (1.400 morts palestiniens, 2008-2009).

Le Hamas affirme qu'Israël va "payer un prix élevé".

Le gouvernement israélien donne son accord pour la mobilisation de 18.000 réservistes supplémentaires, portant le total de mobilisables à 65.000.

- 18: Israël est prêt à "élargir" l'opération terrestre lancée pour "frapper" les tunnels du Hamas, les bombardements étant insuffisants (Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu).

- 20: Journée la plus sanglante, avec plus de 140 Palestiniens tués, dont au moins 74 à Chajaya, banlieue à l'est de la ville de Gaza. Côté israélien, 13 soldats de la brigade Golani sont morts.

La branche armée du Hamas affirme avoir enlevé un soldat israélien, rapt démenti par l'ambassadeur israélien à l'ONU.

Les dirigeants palestiniens et la Ligue arabe accusent Israël d'avoir commis un "crime de guerre". L'ONU appelle à "cesser immédiatement les hostilités". Le président américain Barack Obama, s'inquiétant du "nombre croissant de morts", dit rechercher un "cessez-le-feu immédiat".

- 21: 55 Palestiniens, dont 16 enfants, ont péri dans les raids aériens et les tirs de chars israéliens, qui ont touché un hôpital et un immeuble résidentiel, selon les secours palestiniens.

Plus de dix Palestiniens qui tentaient de s'infiltrer en Israël via un tunnel de Gaza tués, selon l'armée.

Sept soldats israéliens tués au cours de combats avec le Hamas, annonce l'armée.

Les Etats-Unis appellent Israël à faire plus pour protéger les civils. "La violence doit cesser tout de suite" (secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon).

Depuis le 8 juillet, au moins 572 Palestiniens ont été tués et plus de 3.350 blessés, en grande majorité des civils. Côté israélien, 25 soldats ont été tués depuis le début de l'offensive terrestre, le bilan le plus lourd pour l'armée depuis la guerre au Liban en 2006, et deux civils ont été mortellement touchés par des tirs de roquettes palestiniens.

acm/tp

PLUS:hp