NOUVELLES

Avion malaisien: réunion du Conseil de sécurité nationale du Japon

18/07/2014 05:46 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a réuni vendredi le Conseil de sécurité nationale (NSC) pour faire le point sur la situation après le crash d'un avion de ligne malaisien en Ukraine, même si pour le moment aucun Japonais n'a été répertorié parmi les victimes.

"La compagnie Malaysia Airlines a confirmé la nationalité de 257 personnes sur les 298 à bord et il n'y a pas de nom japonais. Les 41 autres sont en cours d'analyse", a précisé le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, lors d'un point de presse vendredi après-midi.

"Il est important que la cause de ce crash soit élucidée et le Japon est prêt à faire son possible en lien avec la communauté internationale", avait pour sa part déclaré M. Abe aux journalistes dès vendredi matin.

"Le Japon attache beaucoup d'importance à l'accès sécurisé au site de l'accident par les parties concernées", a insisté dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères, Fumio Kishida.

"Si l'avion de ligne malaisien a effectivement été abattu, la communauté internationale doit condamner fermement un tel acte", a-t-il ajouté.

Des experts des services de renseignement américains estiment que le Boeing 777 de Malaysia Airlines qui assurait une liaison Amsterdam-Kuala Lumpur a été abattu au-dessus de l'Ukraine, en plein conflit civil armé, par un missile sol-air dont l'origine reste cependant incertaine.

bur-kap/anb/fw

PLUS:hp