NOUVELLES

Tunisie: les troubles liés aux jihadistes depuis 2012

17/07/2014 12:15 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

Rappel des principaux troubles liés aux salafistes jihadistes en Tunisie depuis deux ans.

--2012--

- 26 mai: Des salafistes radicaux, armés de bâtons ou de sabres, s'en prennent à des postes de police et attaquent des bars dans plusieurs localités du gouvernorat de Jendouba (nord-ouest).

Quelques jours auparavant, à Sidi Bouzid (centre), ils ont intimé aux propriétaires de points de vente d'alcool de fermer, et devant le refus de ces derniers, incendié un établissement.

- 17 août: Quelque 200 militants radicaux attaquent un festival à Bizerte (nord), 3e spectacle pris pour cible en trois jours. Déjà, en juin, des attaques avaient eu lieu dans plusieurs villes par des membres de la mouvance salafiste et des casseurs, peu après le saccage d'une exposition dont des oeuvres ont été jugées offensantes pour l'islam.

- 14 sept: Des centaines de manifestants dénonçant un film islamophobe sur internet, dont de nombreux jihadistes présumés, attaquent l'ambassade américaine. Quatre morts parmi les assaillants, des dizaines de blessés.

- 10 déc: Un gendarme est tué dans des affrontements avec des hommes armés soupçonnés d'appartenir à un réseau jihadiste dans la région de Kasserine (ouest). Une traque de deux semaines suit dans la région du mont Chaambi (centre-ouest), près de la frontière algérienne.

Le 21, le ministre de l'Intérieur annonce l'arrestation de seize hommes faisant partie d'un groupe lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dans les régions de Kasserine et Jendouba.

--2013--

- 19 mai: Heurts entre forces de sécurité et partisans du mouvement jihadiste Ansar Ashariaa après l'interdiction de son congrès à Kairouan (centre).

- 29 juil: Huit militaires sont sauvagement tués, certains égorgés, dans une embuscade pendant le ramadan au mont Chaambi. Début août, l'armée mène une opération aérienne et terrestre dans cette région.

- 27 août: Le gouvernement accuse Ansar Asharia d'être lié à Al-Qaïda et d'avoir orchestré les assassinats en février et juillet de l'opposant Chokri Belaïd et du député de gauche Mohamed Brahmi, ainsi que des attaques contre les forces tunisiennes. "Nous avons décidé de classer Ansar Ashariaa comme +organisation terroriste+".

- 30 oct: Deux attentats touchant pour la première fois la côte-est touristique sont déjoués, notamment à Sousse où un kamikaze se fait exploser sur une plage.

--2014--

- 4 fév: Les autorités annoncent avoir tué sept membres d'un groupe armé, dont l'auteur présumé de l'assassinat de de Chokri Belaïd au cours d'une "opération antiterroriste" dans la banlieue de Tunis. Le 9, annonce de l'arrestation de l'un des suspects dans l'assassinat de Mohamed Brahmi.

Ces meurtres avaient déclenché une crise politique qui ne s'est apaisée qu'en janvier avec l'adoption d'une Constitution puis le départ du gouvernement mené par les islamistes d'Ennahda, remplacé par une équipe de technocrates.

- 13 juin: Aqmi revendique pour la première fois de récentes attaques, notamment un assaut fin mai contre le domicile du ministre de l'Intérieur (quatre morts parmi les forces de l'ordre).

- 2 juil: Quatre soldats sont tués dans l'explosion d'une mine dans la région du Kef (nord-ouest).

- 16 juil: Quatorze soldats sont tués après un assaut "terroriste" à l'heure de la rupture du jeûne du ramadan, sur le mont Chaambi, attaque la plus meurtrière de l'histoire de l'armée.

Une quarantaine de soldats, policiers et gendarmes ont été tués dans des attaques de groupes armés depuis la chute du régime de Zine El Abidine Ben Ali en janvier 2011.

acm/bc/hj

PLUS:hp