NOUVELLES

Le maire de Toronto Rob Ford assure qu'il est «sobre comme un chameau»

17/07/2014 04:32 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT
Steve Russell via Getty Images
TORONTO, ON- APRIL 17 - Toronto Mayor Rob Ford greets supporters as he launches his re-election campaign at the Toronto Congress Centre in Toronto. April 17, 2014. (Steve Russell/Toronto Star via Getty Images)

TORONTO - Le maire de Toronto, Rob Ford, s'est dit «sobre comme un chameau» et affirme avoir une «santé de fer».

Pour la première fois depuis sa sortie d'un centre de désintoxication, où il a fait une cure de deux mois, M. Ford a répondu jeudi aux questions de journalistes au sujet de sa consommation de drogue et d'alcool. Il avait déjà dit en entrevue qu'il ne pouvait garantir qu'il ne ferait jamais de rechute, et qu'il prenait les choses un jour à la fois.

Mais il a été plus assertif, jeudi, lorsqu'on lui a demandé à quel moment il a consommé de l'alcool ou de la drogue pour la dernière fois.

Affirmant que «plusieurs personnes aimeraient (qu'il) échoue» et qu'il recommence à boire ou à consommer des drogues, M. Ford a déclaré que «ce souhait ne se réalisera pas», parce qu'il est «sobre comme un chameau». Il ajoute qu'il «va de l'avant, dirige cette ville et fait économiser de l'argent aux contribuables».

M. Ford a ajouté qu'il sait que les gens surveillent ses moindres gestes — et qu'ils devraient continuer de le faire —, parce que son «plus gros geste» aura lieu le 27 octobre lorsqu'il sera, croit-il, réélu à la mairie.

Le maire a précisé que le parrain de sobriété qui l'a accompagné partout pendant près de deux semaines était parti aider d'autres personnes, suggérant qu'il se débrouillera bien seul.

«Je peux vous l'assurer: Rob Ford n'échouera pas, a-t-il dit. Rob Ford ne touchera pas à l'alcool. J'ai vécu mon passé. Je vais de l'avant de façon positive.»

Le maire a montré peu d'entrain, jeudi, mais il a assuré qu'il avait «une santé de fer».

«Les seules personnes qui me mettent parfois en colère sont ceux que je regarde en ce moment et certains conseillers municipaux», a-t-il déclaré aux journalistes.

Avant qu'il entame une cure de désintoxication, Rob Ford avait déjà assuré qu'il en avait fini avec l'alcool. Il avait déclaré à CBC le 18 novembre 2013 qu'il avait eu une révélation.

Deux mois plus tard, il admettait qu'il avait bu après qu'une vidéo le montrant bafouiller et jurer en patois jamaïcain eut été publiée sur YouTube. Il avait alors qualifié l'incident de «rechute mineure».

INOLTRE SU HUFFPOST

Best Rob Ford GIFs