NOUVELLES

Pakistan: échanges de tirs à quelques kilomètres de la villa du PM Sharif

17/07/2014 04:24 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

La police pakistanaise et des insurgés présumés ont échangé des tirs pendant de longues heures jeudi à quelques kilomètres de la résidence privée du Premier ministre Nawaz Sharif, qui a donné le feu vert le mois dernier à une offensive contre les talibans.

Les forces de l'ordre avaient commencé par mener un raid au cours de la nuit dans un repaire présumé d'insurgés situé à Raiwind, quartier de la banlieue de Lahore (est) où le Premier ministre Sharif dispose d'une villa.

"La police a mené ce raid après avoir reçu des informations sur la présence d'insurgés et ces derniers ont répliqué", a déclaré à l'AFP Malik Owais, un haut responsable de la police locale.

Des insurgés présumés et les forces de l'ordre ont échangé des tirs à l'arme légère pendant quelques heures. Au moins un policier et un des assaillants ont perdu la vie dans ces affrontements, ont indiqué des responsables.

Outre la résidence privée du Premier ministre Sharif, le secteur de Raiwind est considéré comme le quartier général de la Tablighi Jamaat, un mouvement sunnite ultra-conservateur.

La police pakistanaise n'a pas précisé jeudi si les hommes ayant ouvert le feu sur les forces de l'ordre sont liés à cette organisation ou, par exemple, à des talibans issus du Penjab, fief de M. Sharif dont Lahore est la capitale.

L'armée pakistanaise a lancé à la mi-juin une vaste opération contre les rebelles talibans et leurs alliés au Waziristan du Nord, zone tribale située à la lisière de l'Afghanistan qui s'est imposée au cours des dernières années comme l'épicentre de la mouvance jihadiste dans la région.

En représailles à cette offensive, les talibans pakistanais du TTP, en guerre contre le pouvoir à Islamabad, pourraient décider de perpétrer des attaques dans des grandes villes comme Lahore, ont suggéré des analystes.

wh-ga/gl/fw

PLUS:hp