NOUVELLES

Le Hamas "aurait pu sauver des dizaines de vies" s'il avait accepté la trêve (Egypte)

17/07/2014 03:49 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

Le ministre égyptien des Affaires étrangères a vivement critiqué le Hamas jeudi, estimant que le mouvement islamiste aurait pu sauver des dizaines de vies s'il avait accepté un cessez-le-feu, proposé cette semaine par Le Caire, et qui avait été accepté par Israël.

"Si le Hamas avait accepté la proposition égyptienne, il aurait pu sauver les vies d'au moins 40 Palestiniens", a déclaré Sameh Choukri, selon l'agence de presse officielle Mena.

Le ministre a accusé le mouvement islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza d'avoir "comploté avec le Qatar et la Turquie pour mettre en échec le rôle régional de l'Egypte".

Le Hamas avait rejeté mardi une première initiative de cessez-le-feu formulée par l'Egypte et acceptée par Israël, exigeant une levée du blocus de Gaza en vigueur depuis 2006, l'ouverture de la frontière avec l'Egypte et libération de dizaines de détenus.

Parallèlement, le président palestinien Mahmoud Abbas a rencontré au Caire son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi pour discuter de la façon de mettre fin à l'offensive israélienne dans la bande de Gaza.

Ils se sont mis en outre d'accord sur la nécessité de tenir une conférence des donateurs pour reconstruire l'enclave palestinienne, dévastée par dix jours de raids israéliens, selon la présidence égyptienne.

"Les deux présidents sont convenus de l'urgence à tenir une conférence des donateurs pour immédiatement commencer à reconstruire la bande de Gaza", indique un communiqué de la présidence égyptienne.

Depuis le début du conflit le 8 juillet, 241 Palestiniens ont été tués dans les bombardements aériens israéliens de la bande de Gaza, alors que les combattants palestiniens ont tiré plus d'un millier de roquettes sur Israël tuant un Israélien.

Israël a entamé jeudi soir une opération terrestre dans l'enclave palestinienne.

se/jds/vl/hj

PLUS:hp