NOUVELLES

La météo retarde l'opération de renflouement du Concordia

17/07/2014 01:04 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

Des vents violents ont ralenti le renflouement du Concordia, dont le naufrage en janvier 2012 a fait 32 morts au large de l'île toscane du Giglio, et son départ prévu lundi vers Gênes pourrait être retardé de 24 heures, ont annoncé jeudi les responsables de cette opération.

"Le mauvais temps a eu un impact" sur les étapes du renflouement, a reconnu lors d'une conférence de presse Franco Gabrielli, qui dirige la Protection civile italienne, en charge de la supervision du sauvetage du paquebot de croisières.

M. Gabrielli a précisé que les travaux destinés à relever encore davantage le navire afin qu'il puisse reprendre la mer ne commenceront finalement que samedi, une fois que toutes les chaînes et les câbles sécurisant la coque seront mis en place.

L'ingénieur Franco Porcellachia, en charge du projet chez l'armateur Costa, a expliqué qu'il restait ainsi "encore 2 chaînes et 4 câbles à connecter".

Lundi, la première phase de l'opération de renflouement du Concordia avait permis au navire de flotter à nouveau, deux ans et demi après son naufrage.

Mais il doit encore être relevé bien davantage, jusqu'à un niveau proche de son ancienne ligne de flottaison, afin de pouvoir être remorqué en sécurité jusqu'à Gênes, port distant d'environ 280 km de l'île du Giglio.

C'est à Gênes que son démantèlement est prévu.

Les techniciens sur place, qui jusqu'à présent avaient avancé la date de lundi comme jour du départ définitif du paquebot du Giglio, ont affirmé, dans un tweet, que la date de "mardi était désormais également envisagée".

ide-dt/ob/bir

PLUS:hp