NOUVELLES

GP d'Allemagne: le Grand Prix 2013 en bref

17/07/2014 08:02 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

Grand Prix d'Allemagne, 9e manche (sur 19) de la saison 2013 du Championnat du monde de Formule 1, couru le dimanche 7 juillet sur le circuit du Nürburgring, près de Coblence (ouest):

Distance: 60 tours de 5,148 km soit 308,623 km

Temps: ensoleillé

Meilleur temps absolu des qualifications: Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1:29.398 en Q3 (moyenne: 207,307 km/h)

Pole position: idem

Grille de départ:

1re ligne: Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)-Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault)

2e ligne: Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault)-Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault)

Podium:

1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault), les 308,623 km en 1 h 41:14.711 (moyenne: 182,896 km/h)

2. Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault) à 1.008

3. Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault) à 5.830

Meilleur tour en course: Fernando Alonso (ESP/Ferrari), 1:33.468 au 51e tour (moyenne: 198,279 km/h)

Leaders successifs: Vettel du 1er au 6e tour, Webber du 7e au 8e tour, Grosjean du 9e au 13e tour, Vettel du 14e au 40e tour, Räikkönen du 41e au 49e tour, Vettel du 50e tour à l'arrivée.

Championnats du monde: Pilotes:

1. Vettel (GER), 157 pts;

2. Alonso (ESP), 123 pts;

3. Räikkönen (FIN), 116 pts;

4. Hamilton (GBR), 99 pts;

5. Webber (AUS), 93 pts;

6. Rosberg (GER), 84 pts;

etc.

Constructeurs:

1. Red Bull, 250 pts;

2. Mercedes-AMG, 183 pts;

3. Ferrari, 180 pts;

4. Lotus, 157 pts;

5. Force India, 59 pts;

6. McLaren, 49 pts;

7. Toro Rosso, 24 pts;

8. Sauber, 7 pts.

La course: 4e victoire de la saison, et 30e de sa carrière en F1, pour Vettel, parti en première ligne à côté de Hamilton, qui a bien géré ses pneus jusqu'au bout et résisté en fin de course aux deux Lotus de Räikkönen et Grosjean, très efficaces dans ces conditions de température plus élevée que pendant le reste du week-end (42°C sur la piste, 24°C dans l'air). Hamilton, doublé au premier virage par les deux Red Bull, a ensuite cravaché dans le peloton pour revenir au classement, au volant d'une monoplace usant trop ses gommes, comme celle de Rosberg qui avait raté ses qualifications (éliminé en Q2) et n'a jamais pu se mêler à la course en tête. Comme souvent, Alonso, parti de la 8e place sur la grille, a bien terminé, signant le meilleur temps et prenant les points de la 4e place, grâce à une bonne stratégie et des pneus plus frais en fin de course. Räikkönen, toujours aussi régulier et efficace en course, monte sur le 74e podium de sa carrière et rentre dans les points pour la 26e fois d'affilée, établissant un nouveau record absolu après avoir battu celui de Michael Schumacher à Silverstone, et Grosjean monte sur le 5e podium de sa carrière, au terme d'une course parfaitement maîtrisée, qu'il a menée pendant cinq tours, à la fin de son premier relais. Au classement pilotes, Alonso perd 13 points sur Vettel, alors qu'au classement constructeurs, Mercedes marque autant de points que Ferrari et reste à bonne distance de Red Bull.

dlo/gv

PLUS:hp