NOUVELLES

GB: cinq gestes simples pour sauver les abeilles

17/07/2014 05:44 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

Afin de protéger les insectes pollinisateurs comme les abeilles, dont le nombre d'essaims est en recul sur toute la planète, le gouvernement britannique a appelé vendredi la population à respecter cinq gestes simples et écologiques.

Planter des arbres, des arbustes et des fleurs riches en pollen, mais aussi laisser des parcelles de terrain en jachère et ne pas tondre trop fréquemment sa pelouse : voilà quelques gestes bénéfiques à la survie des insectes pollinisateurs, conseille le ministère de l'environnement britannique.

Il faut ensuite veiller à ne pas déranger les insectes en train de nidifier ou d'hiberner. Quant aux pesticides, le ministère prévient qu'il faut les utiliser de manière réfléchie et raisonnable.

Ces cinq conseils sont donnés à la population quelques mois avant que le gouvernement ne publie, à l'automne prochain, un plan de préservation des pollinisateurs à l'échelle nationale.

"Les pollinisateurs, comme les abeilles, sont essentiels à l'environnement et à l'économie", a déclaré le sous-secrétaire d'Etat à l'environnement Rupert de Mauley.

"L'opinion publique est particulièrement sensible au sort des abeilles, donc c'est très bien de voir que le gouvernement, les entrepreneurs et les collectivités répondent à cette volonté de protéger ces insectes emblématiques", a commenté Andy Atkins, le directeur de l'ONG de défense de l'environnement Friends of the earth.

"Mais le gouvernement doit aussi jouer son rôle en renforçant son prochain plan de préservation des pollinisateurs, afin de faire face aux menaces qui concernent les abeilles, en particulier en aidant les agriculteurs à réduire l'utilisation des pesticides et en arrêtant la destruction de l'habitat de ces espèces, comme les prairies", a-t-il ajouté.

La Grande-Bretagne s'était opposée en 2013 à l'interdiction par l'Union européenne de plusieurs néonicotinoïdes, des insecticides suspectés d'être particulièrement nocifs pour les abeilles.

La population de ces insectes est en vif déclin depuis quinze ans, un phénomène baptisé "Syndrome d'effondrement des colonies", avec un taux de mortalité d'environ 30% chaque année depuis 2007.

En Grande-Bretagne, il n'existe pas moins de 1.500 espèces d'insectes pollinisateurs.

ll/sds/jeb

PLUS:hp