NOUVELLES

Des garde-frontières ukrainiens blessés hospitalisés en Russie

17/07/2014 07:03 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

La Russie a annoncé jeudi qu'un garde-frontière ukrainien était mort dans un hôpital russe, après avoir été blessé dans des combats et avoir passé la frontière pour chercher de l'aide, et que 17 de ses camarades étaient toujours hospitalisés sur place.

La télévision russe a rapporté que deux groupes de garde-frontières ukrainiens s'étaient rendus à un point de contrôle russe en agitant un drapeau blanc et avaient demandé à recevoir des soins, avant d'être emmenés vers deux cliniques proches.

Deux soldats ukrainiens grièvement blessés par des shrapnels ont été transportés à un hôpital à Kouibichevo, dans la région de Rostov-sur-le-Don, frontalière de l'Ukraine, a déclaré à l'AFP Valentina Goncharova, la porte-parole régionale du ministère russe de la Santé.

Ils avaient "de nombreuses blessures causées par des shrapnels et étaient dans un état très grave", a-t-elle expliqué, ajoutant que les deux hommes avaient mis près de 12 heures pour arriver jusqu'aux médecins.

L'un d'entre eux est décédé des suites de ses blessures. Les médecins envisagent de transférer le second blessé vers un hôpital spécialisé à Rostov, la capitale régionale.

Un autre groupe de 16 soldats ukrainiens blessés par des shrapnels et par balles ont été transportés séparément dans une clinique de Goukovo, un village situé à la frontière. Quatre d'entre eux sont "dans un état très grave".

D'intenses combats ont lieu depuis plusieurs semaines entre l'armée gouvernementale et les insurgés prorusses autour de la frontière entre la Russie et l'Ukraine, jugée objectif prioritaire par Kiev qui tente d'en reprendre le contrôle.

ma-pop/lap/jh

PLUS:hp