NOUVELLES

Crash en Ukraine: Delta Air Lines décide d'éviter l'espace aérien ukrainien

17/07/2014 03:11 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

La compagnie américaine Delta Air Lines a déclaré jeudi qu'elle n'allait plus survoler l'espace aérien ukrainien, après le crash d'un appareil Boeing 777 de Malaysia Airlines avec à son bord près de 300 personnes.

"Par abondance de précautions, Delta a décidé de ne pas faire voler ses appareils dans l'espace aérien ukrainien et surveille la situation autour du vol MH17 de Malaysia Airlines", qui s'est écrasé jeudi dans l'est du pays, indique la compagnie dans un communiqué.

Delta précise qu'elle ne survolait déjà plus la Crimée, depuis qu'en avril, l'Agence américaine de l'aviation civile (FAA) avait interdit aux compagnies américaines de survoler cette péninsule du sud de l'Ukraine rattachée en mars à la Russie à la suite d'un référendum non reconnu par Kiev et les Occidentaux, provoquant l'annonce de sanctions de la part des Etats-Unis et de l'Union européenne.

L'interdiction s'appliquait seulement à cette zone et non à l'ensemble du territoire, notamment la région où s'est produit le crash de l'avion de Malaysia Airlines.

"Nos pensées et nos prières vont aux passagers et à l'équipage de l'avion de Malaysia Airlines impliqué ainsi qu'à leurs proches", conclut le transporteur aérien, partenaire d'Air France.

Sa compatriote American Airlines a dit pour sa part que ses vols ne survolaient pas l'espace aérien ukrainien. L'autre grande compagnie américaine, United Airlines, n'avait pas répondu dans l'immédiat aux sollicitations de l'AFP.

Des compagnies aériennes européennes avaient annoncé auparavant qu'elles allaient éviter l'espace aérien ukrainien.

Le gouvernement français a demandé aux transporteurs aériens français d'éviter l'espace aérien ukrainien.

lo/sl/sam

PLUS:hp