NOUVELLES

Catastrophe aérienne en Ukraine : l'UE et l'Otan réclament enquête rapide

17/07/2014 04:44 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

L'Union européenne et l'Otan ont réclamé jeudi une enquête rapide sur la chute d'un avion de ligne malaisien dans l'est de l'Ukraine.

"Nous sommes choqués par les nouvelles concernant les circonstance entourant la perte tragique d'un avion de la Malaysian Airlines qui effectuait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur sur le territoire de l'Ukraine et par la perte d'un si grand nombre de vies", a déclaré le chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton.

"Nos pensées vont à tous ceux dont les proches étaient à bord", a ajouté Mme Ashton.

"Les circonstances doivent être éclaircies sans retard et une enquête internationale doit faire toute la lumière sur cette tragédie", a-t-elle estimé.

"Nous appelons toutes les parties de la région" où est survenu le drame "à permettre un accès total au site, afin qu'il puisse être sécurisé immédiatement, à coopérer entièrement (à l'enquête) et à partager toutes les informations pertinentes", a ajouté Mme Ashton.

"Les faits et les responsabilités doivent être établis le plus rapidement possible", ont affirmé dans un communiqué le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

"Nous lançons un appel à une enquête rapide et complète", ont-ils ajouté.

Dans une réaction séparée, le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a relevé que les circonstances de la catastrophe restaient obscures. "Néanmoins, l'instabilité dans la région, causée par les séparatistes soutenus par la Russie, a créé une situation de plus en plus dangereuse", a-t-il estimé.

"Il est important qu'une enquête internationale exhaustive soit immédiatement ouverte, sans entrave, pour établir les faits et que ceux qui pourraient être les responsables soient rapidement conduits devant la justice", a poursuivi M. Rasmussen.

"Il s'agit d'une nouvelle et douloureuse illustration des raisons pour lesquelles il est tellement urgent de mettre fin à ce conflit. Sans préjuger des faits à l'origine de ce crash, nous appelons toutes les parties à mettre un terme aux pertes de vies insensées dans l'est de l'Ukraine, à s'abstenir de tout acte exacerbant la situation et à accepter un cessez-le-feu immédiat", a conclu le chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton.

siu/jeb/bds

PLUS:hp