NOUVELLES

Bourse Tokyo: le Nikkei chute de 1,28% à l'ouverture, craintes après le crash en Ukraine

17/07/2014 08:04 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

La Bourse de Tokyo a débuté la journée de vendredi en nette baisse dans le sillage des places étrangères, qui ont pris peur jeudi après le crash en Ukraine d'un avion de ligne malaisien, vraisemblablement abattu par un missile.

A la première minute des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes perdait 1,28% à 15.174,08 points. Il avait tendance à davantage baisser dans les minutes suivantes, affichant un recul de 1,63% après 35 minutes de transactions.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau cédait pour sa part 1,19% à l'ouverture à 1.258,17 points.

A ce même moment, le dollar se situait à 101,22 yens, et l'euro, au plus bas depuis 5 mois, à environ 136,85 yens. Les deux étaient ainsi en net retrait par rapport à leurs cours de la veille au soir.

Dans les moments d'incertitudes, comme c'est le cas actuellement à cause des vives tensions en Ukraine, accentuées jeudi par le crash d'un avion de ligne malaisien, la monnaie nippone tend à servir de valeur refuge, ce qui dessert les intérêts des groupes japonais.

Cette baisse des valeurs "n'a pas d'autre cause que le crash", a confirmé Hirokazu Kabeya, analyste de Daiwa Securities.

"Nous ne connaissons toujours pas les détails de cet accident, mais il faut éviter les prises de risques", a-t-il ajouté.

Et de préciser que "le marché va continuer d'être plombé par ces informations tout en suivant les développements".

La plupart des valeurs vedettes baissaient fortement en début de matinée, à commencer par les actions des compagnies aériennes ANA (-1,20% à 245 yens) et Japan Airlines (JAL, -0,8% à 5.930 yens). Leurs avions ne survolent cependant jamais l'Ukraine, ont-elles précisé à l'AFP vendredi matin.

Dans le domaine très sensible de l'automobile, Toyota perdait 1,59% à 5.953 yens, Nissan 1,51% à 977 yens, et Honda Motor 1,97% à 3.530 yens.

Dans le secteur de l'électronique, on relevait un recul de 1,07% de l'action Sony à 1.670 yens, tandis que Sharp abandonnait 2,44% et Kyocera 2,07% à 4.828 yens.

Parmi les rares titres en vert figurait Fujitsu (+0,52% à 772 yens), en raison d'informations de presse selon lesquelles le groupe serait sur le point de presque totalement abandonner la fabrication de semi-conducteurs, un domaine qui requiert de lourds investissements pour une rentabilité difficile à maintenir lorsqu'elle existe.

mis-kap/abl

DAIWA SECURITIES GROUP

ANA HOLDINGS

JAPAN AIRLINES

TOYOTA MOTOR

NISSAN MOTOR

HONDA MOTOR

SONY

SHARP

KYOCERA

FUJITSU

PLUS:hp